Politique

Bataille préélectorale : Le Pr. Messanga Nyamding annonce une croisade contre Cabral Libii

Il estime que le PCRN qui est un parti des nordistes ne devrait en aucun cas glaner des suffrages dans le fief de Um Nyobe, alors qu’il avait été assassiné par ces derniers.

Les propos de Pr Pascal Messsanga Nyamding qu’il faut rappeler, est l’une des têtes les plus couronnées de ce pays, laisse bien des camerounais dubitatifs ses derniers jours. En effet les prises de position sur les questions d’actualité, du Professeur de rang magistral, par ailleurs titulaire de deux doctorats nouvelles versions et de plusieurs 3èmes cycles, sont de plus en plus controversées et renversantes. Au cours sa dernière thèse médiatique dans une chaine de la capitale, ce week-end, il a pris à parti l’UPC, qui pour lui ne devrait plus exister, parce qu’elle avait atteint ses deux objectifs à savoir : L’indépendance du Cameroun et sa réunification. Avant d’ajouter que « comme vous êtes des éternels bébés venez au RDPC, nous allons vous donner le biberon ». Ayant copieusement laminer l’UPC, il va se retourner vers Cabral Libii, qui s’est offert les services du Parti Camerounais pour la Réconciliation National, pour le double scrutin prochain, et qui sera le seul adversaire valable du RDPC dans le Nyong-Ekelle. Manifestement le Chef de Yabassi n’est pas du tout content de l’intrusion de ce parti dans son Nkam natal, où son cousin sociologique Cabral Libii, semble avoir le vent en poupe.

En tout état de cause, le chef de file des ‘’biyaïste’’ n’a trouvé d’autre angle de bataille que de s’attaquer au nouveau parti de Cabral, en l’occurrence le PNRC. Le leader nationaliste Um Nyobe rappelle-il, le père fondateur de l’UPC, dont le bastion est et demeure le Nyong-Ekelle, avait été assassiné par les « nordiste. » Comment donc Cabral Lybii qui lui-même est originaire de ce Département, peut-il avoir l’outrecuidance, de se liguer avec les fossoyeurs de l’UPC, qui de surcroît, ont mis à mort son leader ? Pour lui, il s’agit d’une forfaiture inadmissible. À cet effet il s’est engagé solennellement de faire une tournée de sensibilisation dans les différentes circonscriptions de ce Département majoritairement acquis à la cause de l’UPC. « Les nordistes » ici est mis pour le régime d’Ahidjo, qui effectivement avait commandité l’assassinat de Um Nyobe et certains de ses camarades à l’instar de Felix Roland Moumié

Lire aussi
Régionales 2020 : Les dessous de la débâcle du Pcrn dans le Nyong-Ekelle

Pour mémoire Cabral Libii a été élu président du Parti Camerounais pour Réconciliation (PCRN), le 11 mai 2019, lors d’un congrès de ce parti à Guidiguis dans l’Extrême-Nord du Cameroun, après avoir délaissé « Les citoyens », le parti politique qu’il venait de créer, lequel avait été mis sur pied, après sa brouille avec Nkou Mvondo, le fondateur du parti Univers sous lequel il s’est présenté aux élections présidentielles.

Afficher plus

2 commentaires

  1. Si ce n’était pas un parti créé par un ressortissant nordiste, il allait parler de parti ethnique des Bassa. Quand Cabral travaillait sur le terrain à inscrire les Camerounais sur les listes, où était Messanga Nyamding? Le fait de parler sur les plateaux de télévision ne lui donne pas la primauté sur la parole du peuple.
    Et puis ce ne sont pas les ressortissants du nord qui sont candidats au pays bassa. Ce sont bel et bien des Bassa.
    Et vous, arrêtez de nous parler de professeur de rang magistral. Il y en a de plus gradés autour de Cabral, pas les Maitres de Conférences, mais des professeurs titulaires.

  2. La politique est un bas monde, lui tout professeur et tous les titres dont vous pouvez ironiquement le barder n’est qu’une bassesse de ce monde

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page