Banques: le personnel de SCB-Crédit agricole obseve une journée de grève

Les employés retournent à leurs activités alors que les pourparlers continuent. Les employés de la société SCB-Crédit agricole de Yaoundé ont suivi le mot de grève lancé par les syndicats et les délégués du personnel, annonçant l??arrêt du travail pour la journée du 24 juin 2009. Et c??est à l??agence centrale, située en face de la Cathédrale, que la grève a pris fin.

Les employés présents ont été briefés sur les résolutions issues d??une réunion visant à répondre à leurs doléances. Ces derniers réclamaient une prime de bonne séparation, en plus des primes de participation et de retraite sur complémentaires. Selon un des délégués du personnel, Rose Che, « quand la boîte est passée du Crédit lyonnais au Crédit agricole, nous avons négocié et obtenu, après une grève en décembre 2003, 65 % de cette prime de bonne séparation. » Dans un mouvement d??humeur observé en décembre 2008, les employés de la SCB-CA ont exigé les 35 % restants, mais aussi 20 mois de salaires payables dès la reprise de la banque par les Marocains d??Attijariwafa Bank, au lieu des trois mois et demi mois (soit 1,8 milliard de F), comme convenus le 13 février dernier par la maison-mère, le Crédit Agricole SA Paris. Hier, Léon Noah Manga, inspecteur général au ministère du Travail a annoncé publiquement, le virement des différentes primes demandées dans les comptes des employés, lundi dernier à midi. De plus, ce dernier a énoncé les différentes résolutions qui ont été prises au cours d??une assise ayant réuni la direction générale de la SCB-CA Cameroun, l??administration du travail, les représentants du personnel et les syndicats. Aux dires de Léon Noah Manga, les débats doivent se poursuivre en fin de semaine. « Jeudi, vendredi et lundi à 15h, trois réunions seront organisées et mercredi prochain, une réunion finale sera présidée par le ministre du Travail et de la Sécurité sociale pour trouver un terrain d??entente. » En juillet prochain, la SCB-CA passera aux commandes du groupe marocain Attijariwafa Bank, et les employés comptent bien toucher une part sur les bénéfices de la passation. Comme l??a déclaré le délégué du personnel, Rose Che, « nous retournerons au travail dès demain, car nous avons annoncé un jour de grève et nous respecterons ce délai. » Les agences ouvrent donc leur porte dès ce jour, en attendant que les différentes doléances des agents de la société soient appliquées par leur administration.
Monica NKODO, Cameroun Tribune

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *