Aventure : L’Odyssée périlleuse de Mayer Foning à travers le désert

Mayer Foning

Lorsque le Camerounais Mayer Foning a quitté sa terre natale en mars 2023, il était loin d’imaginer l’horreur de l’itinéraire qu’il emprunterait. Comme tant d’autres avant lui, il cherchait une vie meilleure, un rêve doré. Pourtant, ce qu’il a découvert était un véritable cauchemar.

Le trajet infernal : Une suite d’épreuves

De la traversée de la frontière nigériane à l’entrée dans le désert du Niger, chaque étape était plus périlleuse que la précédente. Les motos de la « mafia », les camionnettes surchargées des Touaregs, la chaleur suffocante, la faim, la soif – chaque obstacle semblait insurmontable.

La cruauté du désert

Mais le véritable test de la détermination de Mayer est venu lorsqu’il a été abandonné dans le désert, seul, avec une douleur lancinante irradiant de sa hanche. Pourtant, guidé par la lumière lointaine des étoiles et fortifié par la foi en ses ancêtres, il a retrouvé son chemin.

La Libye : Entre espoir et désespoir

L’arrivée en Libye a marqué un nouveau chapitre de souffrance. Entre les taxis mafias, la traversée de la toundra, et finalement l’attente interminable au bord de la mer, l’espoir s’amenuisait. Beaucoup, désespérés, se sont jetés à la mer avec le mantra « ça passe ou ça casse ». Pour Mayer, son voyage s’est soldé par une rencontre avec Frontex et un séjour douloureux dans une prison libyenne.

Une supplication au Cameroun

La détresse de Mayer est palpable à travers son récit. Alors que d’autres nations ont rapatrié leurs citoyens, le sort des Camerounais reste en suspens. Son cri du cœur est clair : que son pays n’oublie pas ses fils et filles égarés.

Pour ceux qui souhaitent en savoir plus ou aider Mayer dans sa quête de justice, il peut être contacté directement via WhatsApp au +237 675702625 ou par e-mail à [email protected].

Emmanuel Nkeng, 237online.com.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *