Mystère à 200 milliards FCFA : Richard Lowé et le silence troublant de l’indemnisation de la SONARA

Richard Lowé

La saga de la SONARA et ACTIVA : Quand le Cameroun attend toujours

Le réveil du 31 mai 2019 fut sans nul doute un cauchemar pour le Cameroun. En ce jour fatidique, un incendie d’une magnitude sans précédent a ravagé la SONARA, un joyau national. Ce qui devait suivre, c’est une procédure d’indemnisation, une formalité apparemment simple, confiée à la compagnie d’assurance ACTIVA, dirigée par Richard Lowé. Cependant, quatre années se sont écoulées et la grande question demeure : où est l’indemnisation tant attendue?

ACTIVA : L’équilibriste entre tensions de trésorerie et obligations morales

La catastrophe de la SONARA était inattendue, mais le rôle d’une compagnie d’assurance est précisément d’être prête pour l’inattendu. Pourtant, la réalité actuelle présente un tableau bien différent. La SONARA attend toujours une indemnisation pour des dégâts évalués à presque 200 milliards FCFA. Pour un citoyen lambda, il est difficile de comprendre comment, après tant de temps, aucune somme n’a été versée. Surtout quand on sait que la société ACTIVA connaissait déjà des tensions de trésorerie à l’époque.

La justice camerounaise en action : Des réponses pour le peuple ?

Le 28 juillet 2022, le tribunal a finalement pris les choses en main. Richard Lowé et Esther Tiako se sont retrouvés devant le Tribunal criminel spécial (TCS) pour répondre à des accusations gravissimes : « détournement de biens publics et négligence ». C’est un premier pas vers la justice. Mais le peuple camerounais mérite des réponses claires et rapides.

La confiance ébranlée : Comment restaurer la foi dans le système ?

L’absence d’indemnisation soulève une question plus large sur la confiance dans nos institutions. Si une entreprise peut échapper à de telles obligations pendant si longtemps, où est donc la garantie pour le citoyen moyen? C’est un moment crucial pour le Cameroun, où la transparence et la responsabilité doivent prévaloir.

Il est essentiel pour le pays de suivre cette affaire de près. La confiance du public est en jeu, et il est crucial pour le Cameroun de prouver que la justice peut, et sera, servie. Pour en savoir plus et suivre cette saga, restez connecté avec 237online.com.

Jacques Ngounou, 237online.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *