Au tribunal pour vol aggravé , il choisi de garder le silence

Justice

Ali Yaya opte de garder le silence comme option de défense.

Mis en détention provisoire le 09 septembre 2020 à la prison centrale de Kondengui, il est accusé des faits de vol aggravé et de défaut de carte nationale d’identité. A bord d’une bicyclette, Ali Yaya et son ami transportent un individu au quartier Briqueterie. Nous sommes dans la nuit du 28 octobre 2020. Arrivés sur les lieux, les deux brigands dépouillent la victime.

A l’aide d’une machette, ils emportent un téléphone portable, des effets personnels et la somme de 5000 Fcfa avant de prendre la fuite. Alertés par la victime, des riverains se mettent à leur poursuite. Ali Yaya est rattrapé au lieudit Mosquée Tsinga. Son complice quant à lui s’enfuit. Conduit au poste de police de Tsinga, le présumé voleur est également dépourvu de carte nationale d’identité. A cet instant, deux chefs d’accusations lui sont incriminés : vol aggravé en coaction et défaut de carte nationale d’identité.

Au cours de l’enquête préliminaire et de l’information judiciaire, Ali Yaya a reconnu les faits qui lui sont reprochés. La victime a choisi de ne pas comparaitre. Rendu à sa première audience et sans conseil, l’accusé garde le silence. Sur ce l’affaire est mise en délibérée pour le 18 janvier 2022.

237online.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *