CORONAVIRUS AU CAMEROON
Confirmés
12592
Actifs
2179
Guéris
10100
Décès
313
Source : MINSANTE Cameroun -
Mise à jour : 29 juin 2020
Politique

Assemblée Nationale : En pleine crise du Covid-19, les 4 milliards des députés divisent la presse

Comme il est connu de tous ou presque, le Ministre des Finance louis Paul Motaze vient d’autoriser le déblocage d’un peu plus de 4 milliards de frs pour les primes, l’achat des véhicules de fonction et équipement divers, au députés nouvellement élus.

Cette décision du MINFI qui, il faut le reconnaitre, est un acte régalien de l’Etat, ne relève pas d’une initiative personnelle. Elle est bien encadrée par les textes. Mais le bas qui blesse est selon certains confrères est l’opportunité d’une telle décision, au moment où la nation traverse avec beaucoup de peine la crise du COvid19. C’est sans nul doute pour cette raison que les journaux camerounais en tant que relai de l’opinion public, en ont fait un chou gras.

‘’Le quotidien de l’économie’’ parle des milliards qui fâchent à l’Assemblée Nationale, alors que le Cameroun fait face à la pandémie du Covid19. Pour ce journal c’est une décision qui a provoqué une vague d’indignation au sein de l’opinion. Le quotidien ‘’Emergence’’, quant à lui renchéri en sa deuxième une : « question du coronavirus, les avantages des députés divisent. » Par contre ‘’le Quotidien’’ de Jules Brice Ngaba trouve que c’est une pratique normale. Les Députés ont droit à ces avantages qui du reste sont prévus par le règlement intérieur de l’Assemblée Nationale, mais aussi par d’autres lois de la République.

Lire aussi
Reprise des cours au Cameroun: La peur hante les parents et les enseignants

Donc en définitive « l’acte du Ministre des Finances qui ne relève pas d’une initiative personnelle ou d’un coup de tête, car encadré par les lois et règlements de la République, ne constitue en aucun cas un acte de gabegie. » ‘’Réalité plu’’ pour finir emboite le pas au journal le quotidien en ajoutant que « quelques journaux amplifient pour rien et en mal l’acte du ministre des Finance. » il estime que c’est normal car à l’entame de chaque législative au Cameroun le budget autorise au Minfi d’octroyer de l’argent aux élus pour qu’ils s’équipent, et ce n’est donc pas en 2020 que cela va changer.

Lire aussi
Reprise des cours: Affluence dans les lycées et collèges de Yaoundé

Sauf qu’en dépit de la légalité de l’acte posé par le MIFI, certains députés à l’instar Nourane Foster du PCRN, que cet argent servirait mieux ailleurs qu’à l’achat des véhicules de luxe.

Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer