Next
Sport Pari 1xbet

Cameroun - Coiffure: Les Loss break font fureur

Cameroun - Coiffure: Les Loss break font fureur

Le nouveau style de rasta fait bouger le marché de la beauté féminine. 237online.com Un gros crochet à la main, Dada jeune coiffeuse au marché Elig-edzoa tricote des longues laines sur les cheveux nattés d’une de ses clientes.

Cette coiffure est en effet appelée loss break, très en vue en milieu féminin dernièrement plusieurs femmes veulent la faire pour se mettre à la mode. «J’ai vu cette coiffure sur la tête d’une de mes coépouses et ça m’a plu. J’essaye aussi j’espère que ça m’ira » déclare la cliente de Dada. Contrairement aux rastas sénégalais qui se coiffent directement sur les cheveux, les loss break se coiffent comme des greffes. En effet, les loss break se cousent sur des nattes tout comme les greffes. « Une fois coiffés, les loss break ressemblent aux rastas ordinaires. Cependant on n’utilise pas la même mèche, ni le même procédé pour coiffer » nous apprend Dada. « Il faut d’abord faire des petites nattes vers l’arrière avant de tricoter dessus, les loss break prennent moins de temps que les rastas qu’on pique » ajoute-t-elle. Cette nouveauté a par ailleurs un prix.

Pour réussir ses loss break, il faut prévoir deux paquets de mèches et payer la main d’œuvre au moins à 2000 FCFA selon Annie, étudiante à l’Ecole supérieure des sciences et techniques de l’information et de la communication (ESSTIC). Cette dernière porte sans difficulté ses loss break multicolores sur la tête malgré son énorme volume. Ainsi, il faut débourser en moyenne 7000 FCFA pour se faire des loss break. Selon Jonathan vendeur de mèche au marché central : « ces gros loss gagne du terrain. Cela se vend bien parce que, ça met long sur la tête quand c’est bien entretenu et pour tresser ça ne dure pas beaucoup comme les rastas ordinaires », aussi : « vous savez que les femmes aiment les nouveautés, c’est mon article fard du moment » ajoute-t-il. Toutefois, si plusieurs femmes se coiffent des nouveaux loss pour suivre la mode, il y en a qui préfère s’en passer plus des raisons différentes. « Vraiment c’est cher pour rien, je trouve cela très chargé sur la tête. Je trouve que ça manque de classe et même de style » affirme Sandrine responsable d’une boutique de cosmétique au marché central. Tout à côté, Rosie responsable d’une boutique de vêtements pense que : « pour moi, cette coiffure sied plus dans un style anglophone. Je ne peux pas me coiffer comme ça parce que je trouve ça énorme. C’est vulgaire, on ne peut pas être coiffé comme ça et passer inaperçu». 237online.com En outre, on a toujours associé ceux qui portent des loss aux fumeurs de drogues et même au style musical Reggae. C’est d’ailleurs l’avis de Rostand technicien de surface dans une structure agroalimentaire dans la ville de Yaoundé. « Ces gros rastas me font penser à Bob Marley et voir cela sur la tête des femmes me fais croire que ces dames fument la drogue », déclare ce dernier.

Esther Fossi

Laisser un commentaire

Les champs marqués d'un astérisque (*) sont obligatoires.

Validez votre Email une unique fois. Pas de commentaire tribal, violent, injurieux, diffamatoire, raciste, antisémite, négationniste, obscène ou publicitaire ici. Merci!

Haut de page

Partenaires

Habari-cemac