Next
Le courant électrique tue. Faisons-y attention

Élection à la FECAFOOT : Me Dieudonné Happi soumet l’opinion à un vrai pari

Élection à la FECAFOOT : Me Dieudonné Happi soumet l’opinion à un vrai pari

Le Comité de normalisation va convoquer le collège électoral pour adopter les statuts et le Code électoral. Une assemblée générale adoptive va servir de guide dans l’élection du nouvel exécutif le 17 août au sein de la FECAFOOT.

Au lendemain du match amical Cameroun contre Burkina Faso (0-1) disputé le 27 mai en France, le Comité de normalisation à la Fédération camerounaise de football (FECAFOOT), s’est réfugié dans une salle de conférence étroite pour informer l’opinion nationale sur un idéal. L’ambition, la réussite de passer la main après avoir organisé les élections au sein de cette instance faîtière nationale du football. Le déroulé du Comité présenté, il s’oblige depuis le 1er juin à vulgariser les projets de statuts auprès des acteurs du football. Ils doivent s’y conformer, s’y incliner jusqu’au 23 juin prochain. A cette date le collège électoral va être convoqué pour adopter les statuts et le code électoral.
Cette assemblée générale adoptive va servir de guide à élire un nouvel exécutif le 17 août de la FECAFOOT. Ce sont les clubs engagés lors de la saison 2011-2012 qui sont concernés, le comité de normalisation se résout

Le courant électrique tue. Faisons-y attention
à faire éviter toute nouvelle prorogation de son mandat à cette instance faîtière nationale. Il rompt le silence du processus électoral longtemps attendu à la Fédération camerounaise de football.
Et malgré tout, les acteurs du football qui avaient quitté le temps de tergiversation l’espace sportif, font résonner à présent une litanie de reproches. Ils poussent loin le bouchon au point de dire qu’un avocat, un homme de droit qui a troqué sa toge, n’agit pas comme ça. La FIFA lui a accordé une bonne marge de manoeuvre et les détracteurs du comité de normalisation ont trouvé trop long le délai pour atteindre le passage de témoin entre l’exécutif élu et le Comité de normalisation.
Ils continuent de faire bloc sous le prétexte que l’instance faîtière internationale s’est trompée sur la compétence de Maître Dieudonné Happi et plaide pour un départ précipité de ce comité. C’est au forceps que le comité agit sachant que le gouvernement camerounais n’a pas jusqu’ici donné une suite favorable aux prescriptions de la FIFA relative à une modification de la charte des Sports.
Sa logique se résume à s’appuyer véritablement sur la feuille de route prescrite par la Fédération internationale de football. Le Comité s’approprie désormais l’idée des affaires courantes en confirmant un redéploiement du personnel. Il va réajuster cette structure dans le sens de moderniser la gestion de l’équipe nationale. Dans la foulée, il va s’atteler à réorganiser la direction technique nationale. Me Dieudonné Happi soumet les autres membres du Comité de normalisation, le gratin sportif voire l’opinion sportive à un vrai pari. Il va oeuvrer pour l’achèvement du siège de la FECAFOOT avant le début de la coupe d’Afrique des nations 2019.


Charles Nwanochi

Laisser un commentaire

Les champs marqués d'un astérisque (*) sont obligatoires.

Validez votre Email une unique fois. Pas de commentaire tribal, violent, injurieux, diffamatoire, raciste, antisémite, négationniste, obscène ou publicitaire ici. Merci!

Haut de page

Partenaires

Habari-cemac