Economie

Ambition : UBA Cameroun, la grande offensive

Nouveau siège, nouvelles agences, partenariat avec les start-up… United Bank for Africa (UBA) au Cameroun affiche un ambitieux programme pour 2022, après un exercice 2021 jugé fructueux.

UBA Cameroun pourra-t-elle se faire une place sur le podium des banques du pays ? Opérationnelle depuis décembre 2007 dans la première économie de la Communauté économique et monétaire d’Afrique centrale (Cemac), la filiale du groupe bancaire présidé par le tycoon nigérian Tony Elumelu s’est progressivement hissée aux premiers rangs. En 2020, elle s’était glissée dans le quatuor de tête avec un total de bilan de 937 millions de dollars à la fin de 2020, derrière la filiale du marocain Attijariwafa Bank, Société commerciale de banque Cameroun (1,14 milliard de dollars), et le français Société générale et Afriland First Bank, du capitaine d’industrie camerounais Paul Fokam, co-leaders avec environ 2 milliards de dollars d’actifs. « Désormais, chaque mois, UBA acquiert environ 300 000 nouveaux clients. Lorsque vous avez cette masse critique de clients, et que vous devenez plus efficace, alors le bénéfice augmente vite. Mais, pour nous, cela va au-delà du profit. Notre mission participe à combler le fossé entre l’Afrique et le reste du monde dans le domaine de l’intermédiation financière. C’est pourquoi nous sommes présents à New York, Londres et Paris », annonce Tony Elumelu, le Pdg de UBA.

Le magazine américain The Banker, publication du Financial Times, un quotidien économique et financier britannique, a décerné à UBA Cameroun le prix de la « Banque de l’année ». C’était au cours d’une cérémonie qui a également récompensé 11 autres filiales africaines, ainsi que le Groupe UBA comme meilleure banque au Nigeria où il est implanté. L’édition 2021 du prix banque de l’année mettait surtout en exergue les institutions bancaires qui se sont distinguées par leurs performances, leurs initiatives stratégiques et surtout, leurs réponses à la pandémie de la Covid-19. Commentant le processus de désignation, John Everington, le rédacteur en chef du magazine The Banker pour le Moyen-Orient et l’Afrique a indiqué que « UBA s’est démarquée par des performances financières exceptionnelles dans la plupart de ses segments de marché ».

Basée à Lagos, UBA a déclaré un bénéfice avant impôts de 76,2 milliards de nairas (185,5 millions de dollars) en juin 2021 en hausse de 33,4% en glissement annuel. Une performance réalisée malgré l’environnement commercial et économique difficile qui a été occasionné par la lenteur des activités suite au confinement mondial lié à la pandémie de Covid-19. Au Cameroun, la banque a terminé les 6 premiers mois de l’année 2021 avec un volume de dépôt de 449 milliards faisant d’elle la 5e banque en termes de dépôt bancaire, un indicateur de confiance du public.

F.E / 237online.com

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page