Société

Alerte: la vidéo d’une violence en milieu scolaire suscite l’indignation

Dans la vidéo en circulation sur les réseaux sociaux, un jeune homme donne un coup de tête à sa camarade fille, ce qui suscite la colère des internautes ce matin.

Les images présentent une scène de violence entre élèves en uniforme. On y voit une jeune fille échanger de façon houleuse avec ses camarades garçons, elle tient un seau et une raclette dans la main gauche. En face d’elle se trouve un garçon qui la confronte.

La jeune fille dit «C’est toi qui a commencé», une voix répète à plusieurs reprises en dehors de la vidéo «vise, vise, vise », avant que le garçon en face d’elle ne lui donne un violent coup de tête. Elle s’écroule sous les cris de ses camarades. L’auteur du coup violent déclare « après on dit que tu es malade ça donne les points». La jeune fille éclate en sanglots.

Lire aussi
Cameroun - Hécatombe de Dschang : Voici les confidences du chauffeur du bus

Cette vidéo de 20 secondes a entrainé une mobilisation sur la toile ce matin. Certains veulent savoir de quel établissement il s’agit. Pour d’autres «cette fille n’a rien à faire dans cet établissement de voyous», d’autres encore interrogent l’éducation reçue en famille aujourd’hui. «Le problème au Cameroun est le fait que certains parents ont raté l’éducation de leurs enfants. Je ne suis pas surpris, ce gars fume le chanvre… On a beau accuser l’Etat, mais ici ce sont les parents les fautifs», déclare AN.

Sur les publications, un mot d’ordre est donné «Ce petit voyou doit être retrouvé et sanctionné comme il se doit… il vient jouer au caïd sur une jeune fille ?», interroge EMJ.

Lire aussi
Cameroun - Kribi: Un enseignant tué, trois suspects interpellés

Le phénomène de violence en milieu scolaire est de plus en plus présenté sur les réseaux sociaux, il y a quelques temps, une autre vidéo était en circulation et présentait le phénomène de retour dans le milieu jeune.

Hormis cela, un élève a tenté de braquer l’intendance du lycée technique de Nsangmelima, il a été rattrapé par les populations.

Chantal Mveng, griote.tv

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page