CORONAVIRUS AU CAMEROON
Confirmés
4890
Actifs
2860
Guéris
1865
Décès
165
Source : MINSANTE Cameroun -
Mise à jour : 25 mai 2020
Afrique

Alassane OUATTARA prépare un putsch en Guinée-Bissau

Hier, je vous informais que c’est sous haute escorte que deux conteneurs de 40 pieds chargés d’armes étaient entrés à l’École de Police.

À peine ai-je donné l’information que ce fut le branle-bas à la Police nationale où la suspicion est aujourd’hui à son paroxysme. Chacun soupçonne chacun. En réalité, ADO s’est beaucoup armé. Surarmé serait plus approprié comme terme. On l’a vu acheter des MI24 et d’autres engins de guerre, alors que dans l’opposition, il critiquait le Président Gbagbo pour ses achats d’armes. Il prétendait qu’il était préférable de construire des salles de classe plutôt que d’acheter des armes. Si s’armer en temps de guerre pouvait être justifié, en temps de paix cela l’est moins, surtout au détriment des salles de classe. Sacré ADO !

Alors, pourquoi ADO s’arme-t-il autant et maintenant, à quelques mois de l’échéance électorale et en temps de paix ? Ne proclame-t-il pas que la sécurité en Côte d’Ivoire est comparable à celle de Genève ou de Londres ?
Il y a deux hypothèses possibles à ces questions :
1- ADO prépare une guerre contre les Ivoiriens, car en cas de chaos, la tenue des prochaines élections serait compromise et il pourrait se maintenir au pouvoir pour une durée indéterminée.
2- ADO veut tout simplement conquérir la sous-région, ne vous y trompez pas. La Côte d’Ivoire devient trop exiguë pour sa boulimie du pouvoir.
En réalité, les armes dont une partie est aujourd’hui logée à l’École de Police font partie d’un arsenal que ses mercenaires doivent utiliser en Guinée-Bissau, notez-le bien. D’ailleurs, celles-ci y seront acheminées via la Guinée Conakry. C’est le lieu d’informer ce pays et ses ressortissants de ce qui se trame. Rappelez-vous qu’ADO a conquis le pouvoir d’État en Côte d’Ivoire par les armes. N’oubliez pas non plus les épisodes du Burkina et du Gabon ! L’échec ne fait pas peur à l’homme. Ce qui se trame contre la Guinée-Bissau n’échappe en rien à la démarche habituelle du personnage.

De quoi s’agit en réalité ?

Depuis son arrivée au pouvoir, ADO a toujours voulu être considéré comme le grand manitou d’Afrique, à l’instar du Président Houphouët-Boigny ou même d’Omar Bongo. Pour ce faire, il a donc entrepris de contrôler la sphère politique de la sous-région. Tout cela s’explique par sa folie des grandeurs et sa volonté de faire l’histoire, de marquer son temps en lettres indélébiles.
En effet, ADO considère qu’il est le Président le plus intelligent de l’Afrique parce qu’il est le plus diplômé avec un PhD in Economics de Pennsylvanie (USA). En plus, il prétendait avoir été le seul NOIR DGA du FMI (section Afrique) et Gouverneur de la BCEAO.
Partant de là, il conclut qu’il a un destin exceptionnel et que tous les autres Chefs d’État moins diplômés que lui sont donc moins méritants. Ils sont en quelque sorte des présidents de seconde zone. Ainsi, c’est avec dédain qu’il considère bien des Chefs d’État, notamment le Président Sassou.
En 2014, « surpris » par la chute de Blaise Compaoré au Burkina Faso, ADO, contre mauvaise fortune fait bon cœur. Il en était « triste », mais pas malheureux, car Blaise Compaoré était le seul Chef d’État capable de lui faire de l’ombre dans la sous-région. Le Putsch du Burkina Faso n’était-il pas une aubaine pour son ascension internationale et son rayonnement sans partage de la sous-région ouest-africaine ? Ça, ADO l’a très vite compris.
En effet, aussitôt remis de ses « émotions » après la chute de Blaise Compaoré, ADO entreprend de reconquérir le pouvoir au Burkina Faso, car comme il disait : « c’est une frontière stratégique ». Aussi, inspira-t-il la tentative de coup d’État du général Diendéré au Burkina.
En effet, ADO n’hésitera pas, comme promis, à envoyer aux putschistes burkinabés de l’argent (environ 1 milliard de francs CFA), des mercenaires et des armes de guerre que le colonel Chérif Ousmane convoya par la frontière de Laleraba-Yendéré. Le colonel Kéré envoya un hélicoptère pour récupérer les armes et l’argent.

Cet épisode du coup d’État du général Diendéré, tout le monde le connaît. Ce putsch échoua lamentablement et fut qualifié par la Presse comme étant « le coup d’État le plus bête du monde ».
Et toute honte bue, il entrepris de charmer le nouveau président élu qu’il affuble de « mon neveu » en privé. Allez en savoir quelque chose. En réalité, à défaut d’aimer Roch Kaboré, ADO s’assure au moins de sa neutralité par les services empressés d’un certain Hamed Bakayoko.

CHRIS YAPI

Tags
Afficher plus

Un commentaire

  1. C’est quoi ces idioties ? Sommes nous aussi idiots pour y croire ? Certes, ils sont nombreux à avoir une aversion prononcé pour ADO mais ils sont dotés de raison.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer