Afrique

Afrique : Amener les Etats et les Gouvernements à inclure l’assainissement et l’hygiène dans leur programmation comme priorités

Grâce aux professionnels des Medias, c’est possible ! L’actualité sur le développement est prépondérante aujourd’hui autour de l’agenda de développement post 2015. Les questions AEPHA (Accès à l’Eau Potable, Hygiène et Assainissement) y occupent plus que par le passé, une place de plus en plus importante. Plus encore, l’urgence réside dans l’approche genre et la question de l’Assainissement et l’hygiène en Afrique Sub-Saharienne. Qu’attendent nos gouvernements pour honorer leurs engagements ?

Le rôle majeur des professionnels des Medias.
Au niveau du Secrétariat du Conseil Consultatif pour l’Accès à l’Eau et l’Assainissement a Genève (WSSCC), David Trouba du Service de Communication et de Plaidoyer « les professionnels des médias et les acteurs de la société civile, des pays en développement, ont un rôle majeur à jouer dans le débat en cours. Il est important que ces acteurs se mobilisent pour amener les Etats et les Gouvernements à inclure l’assainissement et l’hygiène dans leur programmation comme priorités. » De commun accords avec ses partenaires dont le Wateraid, il serait indiqué de plaider afin que le cadre stratégique de développement pour l’après 2015 vise de manière ciblée l’élimination de l’extrême pauvreté d’ici 2030. Cette orientation centrale permettra entre autres : d’éliminer complètement la pratique de la défécation à l’air libre ; l’accès pour tous à l’eau potable et d’installations sanitaires et d’hygiène à la maison ; la disponibilité dans les écoles et tous les établissements médicaux d’eau potable et d’installations sanitaires et d’hygiène ; l’élimination progressive des inégalités et l’accès durable à l’eau potable, l’hygiène et l’assainissement.

Le WSSCC organise un atelier régional pour Journalistes.
Renforcer la compréhension des journalistes sur les questions et encourager la prise d’action dans le domaine WASH (traduire AEPHA- Accès à l’Eau Potable, l’Hygiène et l’Assainissement. Tel est l’objectif majeur de l’atelier régional des journalistes et professionnels WASH qui se tiendra à Cotonou au Benin du 18 au 20 Février 2014. Du constat qui semble s’y dégager, l’assainissement est un élément capital pour la santé et le développement socio-économique. Il serait en effet temps pour que des actions et indicateurs ciblent la fin de la pratique de la défécation à l’air libre – qui perpétue le cycle des maladies et de la pauvreté – ce d’ici 2025. Cet atelier vise l’amélioration des connaissances des participants sur les questions d’eau, d’hygiène et d’assainissement et de faciliter leur accès à l’information afin de : stimuler une couverture médiatique en qualité et en quantité sur les questions WASH avec une analyse systématique des conséquences du manque d’assainissement sur la santé et les conditions de vie des populations et mieux soutenir le plaidoyer national, régional et mondial pour une eau potable et un approvisionnement pour tous. Les professionnels des Medias devraient pouvoir relayer le Message : « WE CAN’T WAIT » (traduire : NOUS NE POUVONS PAS ATTENDRE !), expression de ce cris lancé par les acteurs de la société civile au cœur des souffrances des populations dans nos cités africaines.

Lire aussi
Cameroun : Les pays de l’Afrique Centrale mettent fin à l’exportation du bois en grume

Oriane Alix KENNE, 237online.com

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page