AES-SONEL et ARSEL Hausse les tarifs de lÃ?â??Ã?©lectricitÃ?© au Cameroun

L??opérateur AES-SONEL et l??Agence de régulation du secteur de l??électricité (ARSEL) du Cameroun viennent de procéder à une hausse générale des tarifs pour les clients basse et moyenne tension, a appris APA lundi de source officielle.Le nouveau règlement tarifaire, qui prend effet dès le 1er juin prochain, fait état d??une hausse moyenne de 7% pour les ménages et de 8% pour la consommation domestique qui représentent 60% de ces consommateurs de la tranche sociale (jusqu??à 110 kilowatts/heure).Toutefois, s??empressent de tempérer les services compétents, AES-SONEL, en concertation avec le régulateur, a pris l??option de supprimer les frais d??entretien et de renouvellement

des compteurs pour ces clients basse tension (BT).Avec cette nouvelle donne, apprend-on, la facture moyenne d??électricité pour cette catégorie de consommateurs devrait connaître une baisse d??environ 22%.60% des clients BT facturés, soit 405.130 familles, sont dans la tranche sociale et ne sont pas impactés par ce changement, précise AES-SONEL.Pour la moyenne tension (MT), qui concerne les entreprises installées en zones franches ou admises au régime de point franc industriel, leur facturation sera désormais exonérée du paiement de l??avance sur consommation.
Une majoration de 10% des tarifs proportionnels sera toutefois perçue à titre de garantie du respect du taux minimum d??exportation de 80% de la production de l??entreprise concernée.
????Nous ne pouvions plus différer cette hausse des tarifs ! La consommation d??électricité a doublé au cours des 10 dernières années, et son rythme de croissance va se renforcer????, explique dans un communiqué le directeur général de AES-SONEL, Jean David Bilé.
Selon lui, entre 2009 et 2011, les charges de combustible ont cru de 100% et les besoins d??entretien et de renouvellement des ouvrages ont suivi la même courbe haussière alors que l??inflation a cumulé sur les charges de l??entreprise d??environ 7%.
Cette hausse générale des tarifs intervient après trois ans de gel, au cours desquels le gouvernement a soutenu ces prix à hauteur de 38 milliards de FCFA.
Le système d??exploitation de AES-SONEL est à plus de 70% hydroélectrique, rappelle-t-on.
Cette dépendance est toutefois tributaire du débit des cours d??eau, qui par saison sèche amène l??entreprise à faire appel aux ressources thermiques, gourmandes en combustible et qui ont cru de l??ordre de 31% entre 2009 et 2011.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *