International

16 représentants des forces de l’ordre du Kazakhstan ont été tués lors des émeutes

Seize représentants des forces de l’ordre ont été tués lors des émeutes au Kazakhstan, le nombre de civils tués reste encore à préciser. C’est ce qu’a déclaré ce lundi le président de la République, Kassym-Jomart Tokaïev, lors d’une réunion des dirigeants des pays membres de l’OTSC en visioconférence.

« 16 officiers des structures de force ont été tués, plus de 1.300 ont été blessés. Malheureusement, il y a des victimes parmi la population civile, le nombre exact est en cours de précision », a-t-il déclaré.

Selon M. Tokaïev, 1.270 entreprises ont également été touchées dans tout le pays, plus de 100 centres commerciaux et banques ont été pillés et environ 500 voitures de police ont été incendiées. « Un énorme dommage matériel a été causé; son ampleur est en cours d’évaluation par une commission gouvernementale spéciale », a ajouté le chef de l’Etat.

Lire aussi
Un média britannique relève la stabilité de l'économie russe face aux sanctions

Pour rappel, des manifestations ont commencé le 2 janvier dans plusieurs villes du Kazakhstan. Deux jours après, des émeutes se sont propagées sur Almaty et d’autres villes du pays pour se transformer ensuite en émeutes s’accompagnant de pillages et d’attaques de bâtiments publics. Des affrontements avec la police ont fait des morts et des milliers de blessés dans les deux camps. Le président kazakh Kassym-Jomart Tokaïev a demandé de l’aide à l’Organisation du traité de sécurité collective (OTSC). Des unités des forces de maintien de la paix ont déjà entamé des opérations au Kazakhstan. Les autorités ont annoncé, le 7 janvier, le rétablissement des bases de l’ordre constitutionnel dans toutes les régions du pays. Le président kazakh a décrété le 10 janvier journée de deuil national dans le pays.

Lire aussi
L'envoi de forces de l'OTSC au Kazakhstan n'affecte pas les pourparlers russo-américains

237online.com

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page