Yaoundé : Une Allemande kidnappée et violée

La jeune femme venait d??être braquée à son domicile au quartier Biyem-Assi.Une Allemande d??une vingtaine d??années, vivant au lieu dit «derrière Superette» à Biyem-Assi à Yaoundé, a été braquée, kidnappée et violée par trois présumés malfrats armés de «gros fusils», puis abandonnée au niveau de l??hôpital de Biyem-Assi dans la nuit de samedi à dimanche derniers. Avant d??être ramené chez elle quelque temps après par un homme qui l??avait trouvée «choquée et tremblante en face du lycée», selon le beau-frère de cette dernière, épouse d??un Camerounais

résidant en Allemagne. D??après les témoignages recueillis auprès des victimes, les présumés malfrats se seraient introduits dans l??immeuble entre minuit et une heure du matin. A en croire les témoignages, ils venaient braquer cette expatriée dont l??appartement se trouve au second étage. Se sont-ils trompé de porte dans ce cas, en allant chez le voisin ?«Ils sont entrés dans la maison après avoir défoncé la porte d??entrée à coups de pieds et ont demandé : Où est la Blanche ? Quand je leur ai dit qu??elle n??était pas ici, ils sont partis», relate sous anonymat ledit voisin. Ce dernier, qui s??est réfugié dans sa chambre, bloquant la porte avec le lit, ajoute que lesdits présumés malfrats sont revenus par la suite et ont emporté deux téléphones portables (le sien et celui de sa copine) et de l??argent. «J??ai entendu un grand bruit et je suis sorti pour voir ce qui se passe. C??est là que je me suis rendu compte que ça venait de chez le voisin», raconte le beau-frère de l??Allemande, également sous anonymat. Ce dernier serait donc précipitamment rentré dans l??appartement, verrouillant la porte qui va littéralement être arrachée de ses gonds par lesdits brigands. A contrario de celle de son voisin qui est restée debout malgré les violents coups de pieds qui y ont été donnés.«Ils n??arrêtaient pas de demander : Où est la blanche ?», soutient le beau-frère. «Ils lui ont demandé de donner tout ce qu??elle avait. Elle leur a donné le téléphone portable, les bijoux, l??ordinateur portable, le Mp3??Un des malfrats l??a même giflée», raconte-t-il d??un ton stoïque. L??Allemande sera ensuite amenée à bord d??un véhicule de type «Vx, immatriculée Ce 811 Ca» selon son beau-frère qui dit avoir eu le réflexe de noter le numéro de la plaque.Une autre locataire de l??immeuble dit avoir entendu les présumés malfrats menacer de mort la jeune femme. Malgré le foulard qui cachait la moitié du visage de ceux-ci, laissant juste voir leur yeux, ledit beau-frère jure avoir eu «l??impression de reconnaître» l??un d??entre eux. Au moment où nous quittions les lieux, les victimes s??apprêtaient à aller déposer une plainte contre X à la gendarmerie de Mendong, en charge de l??enquête, laquelle tardait à arriver pour le constat, se sont plain les victimes.C??est dans cet immeuble que le nommé Samuel Moukouro, communément appelé Samy Japan, et présenté comme membre d??un gang, a été abattu dans la nuit du 28 au 29 décembre, par une patrouille d??antigang, selon la police. Opération au cours de laquelle l??inspecteur de police principal Michael Kinwum Yaï a également trouvé la mort. Cette opération, déclarait la police, venait en représailles à une série d??autres braquages, dont un qui avait eu lieu une semaine auparavant et avait fait un blessé en la personne de M. Mbock. Celui-ci, touché par deux balles à la cuisse, est hospitalisé depuis lors à l??Hôpital central de Yaoundé. Devant cette vague d??insécurité, une des locataires de l??immeuble a décidé temporairement d??aménager chez une amie, en attendant de trouver un autre domicile.Patricia Ngo Ngouem, Mutations

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *