Yaoundé: Une adduction d'eau inaugurée à Mbankomo

« ??a y est, l??eau est là ! » Les applaudissements et youyous qui ont accompagnés ces propos du maire de Mbankomo, suffisaient pour comprendre le bonheur des populations, face à l??adduction d??eau potable de leur ville. Le maire a d??ailleurs expliqué que « longtemps, ces populations ont attendu que l??eau potable coule chez elles, au point de désespérer ». Aujourd??hui que le v??u se réalise enfin, Jaques Owono Kounou a aligné des « merci ». Au chef de l??Etat et au ministre de l??Eau et de l??Energie (Minee), Basile Atangana Kouna. Lequel a représenté vendredi dernier le chef du gouvernement à l??inauguration et la mise en service officielle de l??adduction d??eau potable de la ville de Mbankomo, dans la Mefou-et-Akono, région du Centre. Aux côtés du Minee, pour la circonstance, il y avait le chargé d??Affaires de l??ambassade

du Royaume de Belgique, une dizaine d??autres membres du gouvernement, et le gouverneur du Centre.L??adduction en eau potable de Mbankomo est un ensemble de réalisations ; qui va de la construction d??un forage d??exploitation d??une capacité de 600 m3/jour, à la construction de bornes fontaines, en passant par le raccordement électrique du forage au réseau de distribution Aes/Sonel et la construction d??un réservoir de stockage d??une capacité de 200 m3, entre autres. « Une Grande réalisation, qui rentre dans le cadre d??un vaste projet d??alimentation en eau potable de 52 localités à travers le pays. Lequel projet est financé par la Dexia banque de Belgique, à hauteur de 39.4 milliards de F», selon Basile Atangana Kouna. Le ministre a expliqué que « pour sa première phase, le projet concerne les villes de Douala, Maroua, Jikejem-Oku, Bogo et Mbankomo, pour environ 7 milliards de F».A Mbankomo, Basile Atangana Kouna a rappelé aux populations que l??eau est un bien précieux qu??elles doivent protéger du vandalisme. « Nous célébrons aujourd??hui la vie à Mbankomo, demain nous allons la célébrer à Bogo, puis à Jikejem-Oku, et après-demain dans d??autres localités du Cameroun ».
 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *