International

Une délégation de talibans a rencontré le représentant spécial allemand au Qatar

Amir Khan Muttaqi, nommé ministre des Affaires étrangères de l’Afghanistan par les talibans*, a tenu une réunion au Qatar avec le représentant spécial du gouvernement allemand pour l’Afghanistan, Markus Potzel. C’est ce qu’a rapporté le porte-parole du ministère afghan des Affaires étrangères, Abdul Qahar Balkhi, sur sa page Twitter mercredi.

« La paix et la stabilité en Afghanistan ainsi que l’assistance [de l’Allemagne] dans l’acheminement de l’aide humanitaire ont été évoquées en détail lors de la réunion », indique le communiqué.

Pour sa part, M. Potzel a indiqué que la conversation comprenait des discussions sur l’atténuation de la crise humanitaire sur le territoire afghan. « J’ai réitéré l’importance du respect des droits de l’homme, en particulier des droits des femmes, de la sécurité et de la liberté de circulation, et de la nécessité d’un accès sans restriction à l’aide humanitaire », a écrit le diplomate.

Lire aussi
Kiev a commis un crime en rejetant la résolution sur le néonazisme (opposition)

Plus tard, le porte-parole des talibans et vice-ministre de l’Information et de la Culture du cabinet afghan intérimaire, Zabihullah Mujahid, a déclaré sur Twitter que la délégation conduite par Mottaki avait également tenu des réunions avec des diplomates de Norvège, des Pays-Bas et du Japon dans la capitale qatarie.

Les talibans ont lancé une offensive massive visant à prendre le contrôle de l’Afghanistan après la décision annoncée des États-Unis d’évacuer leurs troupes du pays. Le 15 août, le président afghan Ashraf Ghani a renoncé au pouvoir et a quitté le pays, tandis que les talibans sont entrés dans Kaboul sans combat. Les militaires américains ont terminé leur retrait dans la nuit du 30 au 31 août, mettant un terme à 20 ans de leur présence en Afghanistan. Le 6 septembre, les talibans ont annoncé avoir pris le contrôle du pays, et le 7 septembre ils ont nommé un gouvernement intérimaire composé uniquement de radicaux. À cette occasion, de nombreux États ont déclaré qu’un tel gouvernement n’était pas inclusif, et ont appelé à y inclure des minorités ethniques et confessionnelles, ainsi que des femmes. Aucun pays n’a pas encore reconnu la légitimité du gouvernement mis en place par les talibans.

Lire aussi
L’armée russe a détruit 54 objets militaires ukrainiens pour avancer de 6 km en 24h

237online.com

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page