International

Un père sur 30 élève l’enfant d’un autre sans le savoir

Dans le monde actuel, les relations parentales sont constamment évolutives et il est de plus en plus courant de voir des parents prendre soin des enfants qui ne sont pas biologiquement les leurs.

Que ce soit par le biais d’une adoption ou d’un placement familial, il existe de nombreuses raisons pour lesquelles un enfant peut être élevé par un couple qui n’est pas biologiquement le sien. Cependant, cette tendance récente a pris une tournure inattendue, car certains parents ne sont pas au courant qu’ils élèvent l’enfant d’un autre.

Une étude réalisée en 2016 a révélé que un père sur 30 élève un enfant qui n’est pas le sien. Malgré les circonstances, la parentalité est une responsabilité fondamentale qui nécessite une prise de conscience et une expression d’amour et de respect envers l’enfant. Quand un père élève un enfant qui n’est pas le sien, il y a des considérations émotionnelles et juridiques à prendre en compte.

Lire aussi
L’UE propose de considérer la violation des sanctions contre Moscou comme un crime

La mise en place de relations parent-enfant peut être très difficile à naviguer, et ce, même dans les situations où le père sait qu’il ne fait pas partie du lien biologique parent-enfant.

Dans ces situations, les pères peuvent être encouragés à reconnaître leur rôle parental et à comprendre l’importance de leur présence et de leurs actions.

Lorsque les autres membres de la famille apprennent la vérité, ils sont choqués et tristes. Certains sont incrédules et en colère, car ils ont été dupés pendant des années. Certains ont honte qu’ils ne se soient jamais doutés de la vérité. D’autres sont déçus et frustrés, car ils voulaient protéger leur famille et ses secrets. Certains membres de la famille ne peuvent pas accepter la vérité et choisissent de la nier. Ils disent que c’est impossible et sont convaincus que leur mère ou leur père ne ferait jamais vraiment cela. Ils sont si dévastés par cette découverte qu’ils refusent d’y croire ou même de l’accepter.

Lire aussi
L'Ukraine reprend ses importations d'électricité en provenance de la Biélorussie

D’autres membres de la famille font preuve de compréhension et de dévouement. Ils savent qu’ils doivent être là pour soutenir les membres de la famille qui sont choqués et inquiets de la nouvelle. Certains d’entre eux sont prêts à parler et à écouter ce que les autres membres de la famille ont à dire, et à faire preuve de patience et de soutien. Les membres de la famille prennent le temps de réfléchir à la manière d’aborder la situation. Certains essayent de trouver des solutions constructives et réalistes pour se réconcilier et aller de l’avant. D’autres attendent un peu et se focalisent sur leurs émotions et leurs sentiments.

Ils font preuve de douceur et de réconfort afin de s’assurer que personne ne soit laissé derrière. En fin de compte, chacun réagit différemment à la nouvelle et fait ce qu’il estime être le mieux pour lui et pour sa famille. C’est ainsi que la famille cherche à se réconcilier et à apprendre à vivre avec la vérité.

Lire aussi
Dans le monde entier, les ménages injectent 156% de leur revenu mensuel dans les festivités de Noël – Données de WorldRemit

TTSO / 237online.com

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page