Tuer une panthère, autrefois un acte de courage, était aussi une quête pour le pouvoir

Panthère

La chasse à la panthère, autrefois considérée comme un acte de courage et de puissance dans la culture Grassfield, est aujourd’hui remplacée par la quête de richesse et de pouvoir.

Tuer une panthère (simple ou totem) à l’époque dans la culture Grassfield était un acte de courage et de puissance.
D’ailleurs ces chasseurs avait directement un TITRE DE NOTABILITÉ À LA CHEFFERIE, et pas n’importe quel titre.

De nos jours, l’argent a remplacé la panthère, mais il n’a pas le même poids et le titre de notabilité donné n’est souvent pas mérité. Les Fo’o d’aujourd’hui doivent réaliser que tout n’est pas une question d’argent et que les traditions et la culture doivent être préservées.

Cependant, le véritable problème est l’occupation de l’habitat de la panthère par les êtres humains, menaçant l’espèce en voie de disparition. Les questions écologiques sont donc plus importantes que la quête de pouvoir.

En fin de compte, il est important de se souvenir de l’histoire et des traditions de nos ancêtres, tout en préservant notre environnement et en travaillant pour un avenir meilleur.

TTSO / 237online.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *