Afrique

Tindouf: La situation échappe au contrôle du polisario

Un calme fragile prévaut dimanche dans l’un des camps contrôlés par le polisario à Tindouf (Sud-Ouest algérien), baptisé «Smara», qui a été secoué samedi soir, par de violents affrontements entre les membres de deux tribus sahraouies, des accrochages devant lesquels les miliciens du front séparatiste sont demeurés impuissants.

Au moins 15 blessés ont été dénombrés et deux tentes ont été incendiées dans ces affrontements survenus entre les fractions tribales des Oulad Moussa et Ahl Lahcen Ouhmad, parmi lesquels figurent des miliciens du front séparatiste. Des dizaines d’autres personnes ont été arrêtées par la soi-disant police du polisario, qui a eu le plus grand mal à calmer les protestataires.

Des vidéos diffusées sur les réseaux sociaux montrent des tentes incendiées dans le campement appelé Al Farsia, alors qu’un incendie a complètement ravagé une maison construite en dur.

Les miliciens du polisario ont eu le plus grand mal à rétablir l’ordre, alors que le camp de Rabouni, qui abrite le QG du Polisario, est le théâtre de protestations quasi ininterrompues des Sahraouis contre la restriction des déplacements imposée depuis le 22 février.

Commenter avec facebook

Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer