Territoriale : Quatre gouverneurs admis en retraite

Des préfets sont promus dont Joseph Beti Assomo du Mfoundi, tandis que deux gouverneurs en poste sont mutés.Dans son édition n° 2554 du jeudi 17 décembre 2009, votre journal indiquait déjà que quatre gouverneurs à la tête de certaines de nos régions étaient atteints par la limite d??âge (55 ans) et attendaient leur mise à la retraire par un acte du président de la République. Le décret présidentiel de vendredi 5 février 2010 portant nomination des gouverneurs de régions, a effectivement consacré la sortie de Pascal Mani, Louis Eyeya Zanga, Ahmadou Tidjani et Bernard Wongolo

respectivement gouverneurs de l??Ouest, du Sud Ouest, de l??Extrême Nord et du Sud. Un départ à la retraite des quatre concernés qui «fait le bonheur» de quatre préfets promus à des fonctions plus importantes.Il s??agit respectivement de Joseph Beti Assomo, à la tête du département du Mfoundi depuis 2005 et qui prend les commandes de la région de l??Extrême Nord, de Gambo Haman jusqu??à vendredi dernier préfet du département de la Sanaga Maritime, nommé gouverneur du Nord, Samuel Dieudonné Ivaha Diboua, le préfet du Haut Nkam qui devient gouverneur de la région de l??Ouest et Jules Marcellin Ndjaga qui quitte le département du Fako pour région du Sud.Deux autres gouverneurs de régions sont mutés. Il s??agit de Issa Koumpa qui va de la région du Centre pour celle du Sud Ouest et Roger Moïse Eyene Nlom qui va du Nord pour la région du Centre. Portraits des six (06) gouverneurs de régions touchés par le mouvement de vendredi dernier.PerteOn peut remarquer à la lecture du texte présidentiel de vendredi dernier que le semblant d??équilibre régional, si cher au Renouveau national ont été sensiblement bouleversé dans ces nominations. Si le Centre, avec l??entrée de Joseph Beti Assomo, natif du Nyong et Mfoumou et Jules Marcellin Ndjaga originaire de la Lékié et qui remplacent numériquement Louis Eyeya Zanga et Pascal Mani, gardent les deux places qui lui revenaient jusque là, l??Est avec le départ à la retraite de Bernard Wongolo perd sa place dans classe des dix gouverneurs de régions.Une perte qui profite plutôt à la région du Sud qui, avec l??arrivée de Samuel Dieudonné Ivaha Diboua, jusque là préfet du département du Haut Nkam, prend le commandement de la région de l??Ouest, passent à deux «représentants» avec Roger Moïse Eyene Nlom, nommé à la tête de la région du Centre.L??autre observation qu??il convient de faire est que le décret présidentiel de vendredi dernier s??inscrit en droite ligne de la dernière instruction du Premier ministre chef du Gouvernement.Dans une correspondance aux membres de son équipe en octobre 2009, Philémon Yang avait notamment demandé que lui soit dressé l??état des hauts cadres de la fonction publique admis à faire valoir leur droit à la retraite. Le Premier ministre obéissant lui-même à une autre instruction du président de la République. On ne peut pas non plus manquer de faire un clin d????il en direction du processus de décentralisation qui est en vigueur depuis le 1er janvier dernier, en remarquant que ce décret intervient après celui du 12 novembre 2008, portant création des régions. Vendredi dernier, ce sont en effet tous les 10 gouverneurs qui ont été désignés, aux termes de l??acte pris par le président de la République.Un mouvement qui va sans doute se poursuivre au niveau des préfets et des sous préfets, de nombreux parmi eux étant également atteints par la limite d??âge de 55 ans. Le personnel du commandement étant toujours en attente d??un statut particulier, reste régit par le statut général de la Fonction publique.Jean Francis Belibi, Mutations

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *