Next

Dieudonne Essomba: « Le jour où je vais me taire, sachez que tout est perdu pour le Cameroun »

Je parle du Problème Anglophone parce qu’il est encore possible de sauver les meubles, parce qu’il y a encore une solution. Et mes responsabilités m’obligent à asséner, asséner encore et asséner toujours, dans l’espoir qu’on comprendra.Certains préfèrent s’endormir sur leurs certitudes, en projetant sur le monde leurs espérances et récusant…

Lire la suite...
S'abonner au flux RSS

Partenaires

Habari-cemac