Société

Sécurité routière : le Cameroun a enregistré 1898 accidents de la circulation en 2018

Dans un rapport, l’Organisation mondiale de la Santé (Oms) relève que le Cameroun a enregistré 1898 accidents de la circulation, faisant 2801 blessés et 782 morts.

Malgré les multiples mesures prises par le gouvernement camerounais pour sensibiliser les usagers de la route, les accidents de la circulation continuent de faire des victimes. Le Cameroun enregistre en moyenne plus de 16 000 accidents de la route chaque année, qui tuent plus de 1 200 personnes, selon les chiffres officiels et plus de 6000 selon l’Organisation mondiale de la Santé (Oms). Près de 782 personnes sont mortes dans les accidents de circulation au Cameroun en 2018. Ces données sont issues d’une enquête menée par l’Organisation mondiale de la Santé. D’après ce rapport, ces décès ont été enregistrés dans 1898 accidents de la circulation survenus sur les différents axes routiers du territoire national. En 2017, plus de 1000 personnes ont également perdues la vie suite aux accidents de la circulation. Au seul mois d’août, selon les chiffres de la gendarmerie nationale, 116 Camerounais ont été tués. Les accidents routiers sont la 2e cause de mortalité au Cameroun, après le paludisme.

Selon le rapport de l’ONU Sécurité Routière, les conséquences économiques des accidents de la route au Cameroun représentent 1% du PIB, soit une estimation de 100 milliards F Cfa par an. Ces accidents de la route coûtent au Cameroun des dépenses évaluées à plus 174 milliards USD par an. L’objectif du Cameroun d’ici 2020 est de réduire de 50% le nombre d’accidents de la route. Dans cette optique, 3 milliards F Cfa ont été collectés au titre d’amendes sur les routes depuis 2011 par la Gendarmerie Nationale, selon le Secrétariat d’Etat à la Défense.

Ces accidents sont causés pour la plupart par la vétusté des bus, la fatigue des conducteurs, la consommation abusive d’alcool et d’autres drogues, le mauvais état de la route.

Commenter avec facebook

Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer