Economie

Risque d’arnaque : Mekit Invest et autres interdits au Cameroun

Un communiqué de presse du Ministère des Finances (MINFI), qui date de ce mardi 3 novembre 2020, porte interdiction des opérations d’appel public à l’épargne par certaines sociétés non agréées.

« Le Ministre des Finances informe le public que certaines sociétés installées au Cameroun collectent des capitaux importants auprès des opérateurs économiques nationaux et étrangers par appel public à l’épargne sans être agréées a cet effet par les autorités compétentes, avec utilisation de divers supports de communication, en attirant les investisseurs potentiels par des promesses de gains exorbitants et irréalistes sur leurs placements. Le motif déclaré de ces levées de fonds par lesdites sociétés est le trading sur les cryptoactits », lit-on sur le communiqué signé par Louis Paul Motaze (ministre des Finances) ce mardi 3 novembre 2020, qui est parvenu à la rédaction de 237online.com.

Ledit document ajoute : « A cet effet et tout en attirant l’attention du public en général et des opérateurs économiques en particulier sur les risques réels de pertes de leur épargne ainsi mobilisée en marge de la réglementation en vigueur, le Ministre des Finances demande aux promoteurs et dirigeants de ces Sociétés ci-après listées : De cesser immédiatement leurs opérations de collecte illégale des fonds par appel public à l’épargne, avec recours aux annonces et autres publications via divers supports, de Communication. De restituer sans délais tous les fonds collectés auprès des opérateurs économiques nationaux et étrangers à travers ces opérations illicites et rendre compte au MINFI du déroulement de ces remboursements. D’arrêter toute forme de publication, communication ou publicité en rapport avec ces placements sur les cryptoactifs ».

Le communiqué précise aussi que les sociétés concernées par les décisions du MINFI sont : « 1- Académie des Investisseurs Africains; 2- Global Investment Trading (GIT) Global Crypto Currencies Trading ; 3-GTX Invest/ Global Trust Exchange; 4 Mekit Invest; 5- Obasi Communication ; 6- Divine’s Auto Electronic ; 7- SOGAA Sarl ; 8- Cameroon Invest ; 9-Regel Cameroun ; 10-SAIRU ; 11-Africa’Lif ; 12- Mougano Investment ; 13-Petronpay Cameroon ; 14- Unique Finance ; 15- CRIFAT ; 16-Fortune Investment & Wealth ; 17-Highlife International Cameroon ».

Enfin, « Le Ministre des Finances se réserve le droit d’engager des procédures administratives appropriées et de saisir les autorités judiciaires compétentes pour l’ouverture des poursuites contre les promoteurs et dirigeants des sociétés concernées, e cas, de non-respect immédiat de ces prescriptions », conclut le Ministère des Finances sur son communiqué.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page