Société

Profanation d’image des morts dans les réseaux sociaux : une activité lugubre et immorale, à laquelle il faut mettre fin

Depuis un certain temps, des individus à la lisière de la démence, et en mal d’inspiration, sans doute pour se faire connaître, n’ont pas trouvé mieux que d’utiliser les photos des personnes déjà décédés pour une comédie qui donne du sourire à quelques internautes, certes, mais qui du point de vue de l’éthique et de la morale, est une ignominie et le reflet de la basse conscience de ces auteurs.

Parce que cette comédie lugubre et funeste, n’est pas loin de l’anthropophagie cérébrale ou mentale, même si elle fait rire certains. Car en Afrique les morts ne sont pas mort », n’en déplaise à certains ordres religieux. La vérité comme le disait Eboa Lotin de regretté mémoire, est comme les fesse, on est obligé de s’asseoir avec.

Il est inadmissible et même scandaleux d’inonder la toile des photos ayant appartenues des camerounais aujourd’hui décédés, sur lesquelles sont accolées des légendes obscènes et délirantes, dont voici quelques morceaux choisis : « voici Nyembi Jean Calvin, le 1er camerounais, à avoir envoyé l’argent de transport à une fille et elle n’est pas venue. 1875 ; Assonfack Zebaze Anatole, celui qui découvert le manioc + prunes ; elle, c’est Angono Xaverie Adèle…la 1ere femme à avoir mangé le poisson braisé d’un homme et à avoir bu sa bière pour après refuser d’aller se reposer avec ce dernier. Nous sommes en 1916. Le karma avait fait ses cheveux quittent déjà seul sur sa tête… »

Le comble de l’ignominie, est que parmi ses photos qu’ils ont choisies pour passer leurs messages, on ne sait pour quel dessein, certains concitoyens ont reconnu les leurs. C’est-à-dire les membres de leurs familles. Parfois ce sont des arrières grand-père, des grands-pères, des oncles ou des tantes des camerounais qui sont avec nous sur avec nous sur la toile, et qui voient comme ça, les photos de leurs parents être profanés par des individus en quête de sensation. Croient-ils que la famille d’un personnage historique de la trempe de John Ngu Foncha, qui a été Vice-Président de ce pays et de surcroît père de la réunification du Cameroun, pourra être fière de voir son image traîné dans la gadoue ?

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page