Présidentielle sénégalaise : malgré la pression, Macky Sall maître des horloges

Macky Sall

Après son annulation du décret reportant les élections, le Conseil constitutionnel du Sénégal a apporté ce jeudi une clarification capitale : il n’impose pas une nouvelle date impérative pour la présidentielle mais demande qu’elle ait lieu dans « les plus brefs délais ». Décryptage d’une décision aux lourds impacts politiques.

La saga électorale sénégalaise a connu un nouvel épisode décisif ce samedi 25 février avec une mise au point essentielle du Conseil constitutionnel.

Dans sa précédente décision annulant le décret de Macky Sall reportant le scrutin du 25 février, des zones d’ombres demeuraient en effet sur le nouveau calendrier électoral. Certains médias avaient ainsi laissé entendre que la présidentielle pourrait se tenir le 25 février, ce que le Conseil vient fermement de démentir.

Pas d’élection le 25 février, mais bientôt

Ainsi le Conseil constitutionnel a t-il écarté explicitement dans son communiqué la possibilité d’un scrutin dès ce dimanche 25 février 2024, comme envisagé par erreur dans certaines rédactions. Une date intenable et irréaliste d’un point de vue pratique.

Pour autant, le régulateur électoral n’a pas fixé de nouvel agenda précis à la place de Macky Sall, rappelant simplement au pouvoir qu’il appartenait désormais à ce dernier d’organiser l’élection « dans les plus brefs délais ».

Macky Sall gardien du nouveau calendrier

Ce faisant, le Conseil constitutionnel replace clairement la balle dans le camp du président de la République pour le choix de la prochaine date du scrutin.

Tout en l’enjoignant à planifier cette échéance rapidement pour sortir le pays de l’impasse politico-institutionnelle, les Sages laissent donc à Macky Sall toute latitude pour fixer la date qui lui conviendra le mieux politiquement.

Une précision essentielle qui maintient un climat d’incertitude quant à la tenue concrète de cette présdentielle 2024, toujours prisonnière des calculs tacticiens du camp au pouvoir…

Par Madjiguène Diop pour 237online.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *