Poutine en Afrique du Sud pour le sommet BRICS : La CPI se moque-t-elle d’elle-même ?

Poutine en Afrique du Sud

Le président russe Vladimir Poutine est arrivé en Afrique du Sud pour participer au sommet BRICS, qui rassemble les dirigeants de la Russie, de la Chine, de l’Inde, du Brésil et de l’Afrique du Sud. Mais la Cour pénale internationale (CPI) a-t-elle les moyens d’arrêter Poutine si elle le souhaitait ?

Il est intéressant de noter que la CPI a émis un mandat d’arrêt international contre Poutine pour des allégations de crimes de guerre en Ukraine. Cependant, il est peu probable que la CPI puisse procéder à l’arrestation du président russe lors de sa visite en Afrique du Sud.

Cette situation soulève la question de savoir si la CPI se moque d’elle-même en émettant des mandats d’arrêt qu’elle n’a pas les moyens d’exécuter. Certains experts affirment que cela peut discréditer l’autorité de la CPI et rendre ses enquêtes et ses mandats d’arrêt inefficaces.

Malgré cela, la CPI continue de jouer un rôle important dans la lutte contre l’impunité pour les crimes de guerre, les crimes contre l’humanité et les génocides. Cependant, il est clair que la CPI doit être en mesure de prendre des mesures concrètes pour faire appliquer ses décisions, afin de conserver sa crédibilité et son autorité.

La visite de Poutine en Afrique du Sud soulève des questions sur l’efficacité de la CPI et sur la crédibilité de ses mandats d’arrêt. Si la CPI veut conserver sa pertinence dans la lutte contre les crimes internationaux, elle doit être en mesure de faire appliquer ses décisions, y compris l’arrestation des personnes recherchées.

Papain Levin / 237online.com

One thought on “Poutine en Afrique du Sud pour le sommet BRICS : La CPI se moque-t-elle d’elle-même ?

  1. La CPI rêve debout, même en rêve elle n’a
    Osera jamais arrêté un président d’une puissance nucléaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *