International

Pékin s’oppose à toute force extérieure qui sape la stabilité et la sécurité au Kazakhstan

Pékin s’oppose fermement à toute force extérieure qui sape la stabilité et la sécurité au Kazakhstan. C’est ce qu’a annoncé samedi le service de presse du ministère kazakh des Affaires étrangères à l’issue d’une réunion entre le vice-premier ministre et ministre des Affaires étrangères du Kazakhstan Mukhtar Tleuberdi et l’ambassadeur chinois Zhang Xiao.

« L’Ambassadeur a transmis un message du président chinois Xi Jinping au Chef de l’État, avec des mots de soutien et une confiance dans la stabilisation rapide de notre pays ». Selon le diplomate, « la partie chinoise est fermement opposée à toutes les forces qui sapent la stabilité et la sécurité au Kazakhstan, et la Chine est un ami fidèle et un partenaire fiable de notre pays », apprend-on du communiqué.

Lire aussi
Kazakhstan: des dizaines d'assaillants éliminés à Almaty (police)

Pour rappel, des contestations ont éclaté le dimanche 2 janvier dans plusieurs villes du Kazakhstan. Deux jours après, ces manifestations ont dégénéré et se sont propagées dans plusieurs autres villes du pays dont la capitale Almaty, se transformant en émeutes accompagnées de pillages et d’assauts de bâtiments publics. Des affrontements avec la police on fait des morts et des milliers de blessés dans les deux camps. Le président kazakh Kassym-Jomart Tokaïev a demandé de l’aide à l’Organisation du traité de sécurité collective (OTSC). Des unités des forces de maintien de la paix ont déjà entamé des opérations au Kazakhstan. Les autorités ont annoncé le 7 janvier le rétablissement des bases de l’ordre constitutionnel dans toutes les régions du pays. La situation la plus compliquée demeure à Almaty.

Lire aussi
Macron prêt à travailler étroitement avec Scholz pour exclure l'isolement de l'Allemagne

237online.com

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page