Actualité

Paul Eric KINGUE « Si KAMTO devient président, le Cameroun tombera dans la guerre immédiatement » [VIDÉO]

Il avait promis de dire toute sa vérité sur son accord passé avec le président Maurice Kamto du MRC auprès de qui il a travaillé comme directeur de campagne pendant l’élection présidentielle de 2018.

Deux ans plus tard, le nouveau maire de Njombé-Penja dit regretter amèrement son alliance avec le mouvement pour la Renaissance du Cameroun. Alors, le faire sortir de sa bulle n’a pas été chose facile. Mais nous avons pu l’avoir et il nous a accordé un entretien exclusif dans lequel il parle de tous les sujets sans tabou.

Également de son retournement presqu’incompréhensible de posture avec un discours totalement contradictoire d’avec celui prononcé à sa sortie de prison. Pour la première fois, Paul Éric Kingue revient sur le plan national de résistance lancé par le MRC, auquel il a refusé dit-il de prendre part. Le nouveau maire de Njombé-Penja nous parlera aussi des projets qu’il a pour sa localité quelques semaines seulement après son installation officielle…

Paul Eric Kingue a refusé un acte terroriste quand il était allié au MRC

« pendant que j’étais directeur de campagne de Kamto, j’ai été contacté par des forces extérieures pour que j’oeuvre à ses cotés pour les armes entrent ici (…) Quand j’ai renvoyé ces gens, ils sont allés voir Fogue et Fogue a fait pareil (…) Je comprends les militants du MRc, beaucoup sortent de Baham et de partout là, ils n’ont pas la formation politique »

Paul Eric Kingue tire sur le professeur Nyamsi

« vous savez que c’est ( Franklin Nyamsi) l’un des apatrides dans ce monde. Il a voulu tenter d’aller faire la politique en cote d’ivoire, derrière SORO on a chassé soro de cote d’ivoire. Lui-même Nyamsi ne peut plus mettre pieds là bas. il essaie de lutter contre Paul Biya ici, lui-même ne peut pas mettre pieds ici la preuve c’est que sa mère est décédée, il n’a pas mis pieds ici « 

Paul Eric Kingue sur l’avenir des militant du MRC

« Moi je comprends Kamto, je suis même plus intelligent qu’on ne le pense. Il sait que pendant 5 ans ses gars ne vont curer que les caniveaux, alors il faut qu’il fasse qu’on parle de lui. c’est le même Kamto qui a dit il y a quelques jours qu’on a voulu l’assassiner, c’est le même kamto qui dit que Paul Biya est déjà mort. »

Paul Eric Kingue sur ses 8 années de prison en comparaison avec les 10 mois avec Kamto

« J’ai mis 8 ans en prison, je n’ai jamais regretté, parceque c’était 8 ans utiles pour que les choses changent dans ma localité. Par contre, j’ai regretté les 10 mois que j’ai passé avec monsieur Kamto. J’ai regretté parceque, je me suis rapproché du WC et j’ai senti l’odeur du Wc. »

Paul Eric Kingue sur les déclarations de J. Rémy Ngono

« Mon dernier voyage en France date du mois d’Août 2016 (…) Il y a un monsieur en France qui se démaquille comme une femme là il est assez efféminé comme ça J. Rémy Ngono qui raconte que moi j’étais en France. ils ont des gens qui les suivent de manière moutonnière ils sont tous sur les directs pour écouter des grossiers mensonges comme ceux là . »

Paul Eric Kingue sur celui qui terrorise KAMTO dans le MRC

« La seule personne que kamto craint dans le MRC s’appelle FOGUE (…) Quand il tape la main sur la table comme ça en cellule, Kamto part se coucher »

Paul Eric Kingue sur les 4 personnes qui dirigent le MRC

« Alors que Mlle NOAH est Vice Présidente, tous Ces Communiqués qu’elle Pondait Là, c’est FOGUE Qui Les écrivait En cellule. On L’appellait Seulement elle venait prendre le communiqué elle partait signer. c’est Un parti dirigé par 4 personnes, et 4 personnes qui appartiennent à deux départements voisins »
« Le MRC que vous voyez Là C’est 4 personnes, Zamgoué, Fogué, djogué et Kamto… C’est 4 personnes Qui Sortent Du Nkoun Khi Ou Des Hauts Plateaux. Ça veut Dire Les Autres Ce Sont Les Habillages. C’est des Parpaings Qui Viennent Meubler Le Bâtiment. c’est à dire que maître Simh est un parpaing, Mamadou Mota est un parpaing »

Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page