Paris, Varsovie et Berlin soutiennent les efforts diplomatiques

Paris, Varsovie et Berlin

La France, la Pologne et l’Allemagne estime que la diplomatie reste un outil convenable permettant de progresser dans la situation sécuritaire actuelle. C’est qu’indique un communiqué conjoint des ministres des Affaires étrangères des trois pays publié suite à leur rencontre dans la ville polonaise de Lodz.

« L’Allemagne, la France et la Pologne, qui assurent actuellement respectivement la présidence du G7, de l’UE et de l’OSCE, partagent une responsabilité particulière dans le maintien de la paix, de la stabilité et de la prospérité sur le continent européen. Nous soulignons que la diplomatie reste la meilleure voie à suivre dans la situation sécuritaire actuelle« , indiquent les ministres.

« Nous réaffirmons que les principes énoncés dans l’Acte final d’Helsinki et les documents ultérieurs de l’OSCE restent les fondements de l’architecture de sécurité en Europe. Rien ne peut justifier, sur le territoire de l’OSCE comme partout ailleurs, de recourir à la violence armée et à l’agression contre des États souverains pour résoudre des tensions géopolitiques« , affirment-ils.

Ils exigent « que les autorités russes cessent immédiatement leurs opérations militaires et retirent sans conditions l’ensemble de leurs forces et de leur matériel militaire de la totalité du territoire de l’Ukraine » et réaffirment leur « soutien constant à la souveraineté et à l’intégrité territoriale de ce pays dans ses frontières internationalement reconnues« .

Les ministres condamnent « également la participation de la Biélorussie à cette agression contre l’Ukraine et appelons Minsk à respecter ses obligations internationales ».

Pour rappel, le président Vladimir Poutine a déclaré le 24 février qu’en réponse à la demande des républiques populaires du Donbass, il avait décidé de lancer une opération militaire spéciale. Il a souligné que Moscou n’avait pas l’intention d’occuper des territoires ukrainiens. Le ministère russe de la Défense a indiqué de son côté que ses militaires ne ciblaient pas les villes ukrainiennes, mais, avec des armes de haute précision, neutralisaient uniquement les infrastructures militaires. Les civils ne courent aucun danger, a-t-il précisé.

237online.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *