CORONAVIRUS AU CAMEROON
Confirmés
12592
Actifs
2179
Guéris
10100
Décès
313
Source : MINSANTE Cameroun -
Mise à jour : 29 juin 2020
Politique

Municipale / Législative 2020 : Voici le crime qui a fait perdre RDPC à Nkondjock

Le président de section, à quelques jours des élections, fait basculer la tendance en violant sa nièce et son bébé de trois mois, qui sur le coup va rendre l’âme.

Tout semblait aller pour le mieux à Nkondjock, département du Nkam dans la Région du Littoral, où le Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais, fortement ancré, avait mis tous les moyens en jeux pour rafler la mise. Malheureusement quelques jours seulement avant la date butoir, un incident majeur, aussi ahurissant que dramatique va venir mettre en ébullition la localité de Nkondjock et ces environs. Cet incident est d’autant plus écœurant que son auteur n’est autre qu’une élite de la localité, de surcroit président de la section RDPC de Nkondjock.

Pendant que Nkondjock baignait donc dans l’effervescence de la campagne du double scrutin du 09 février dernier, le président de la section RDPC de Nkondjock, qui certainement est entrain de méditer sur son sort actuellement en prison, fait le choix délibéré et ignominieux de violer sa propre nièce âgée seulement de 23 ans. Comble de l’horreur, ce monsieur qui selon les sources de 237online.com remplissait les conditions de sa secte, après avoir fini avec sa nièce, va se rabattre sur le bébé de cette dernière à peiné âgée de trois ans. Sans aucune retenu, il va défoncer l’enfant jusqu’à ce qu’elle rendre l’âme. Bien évidemment cette tragédie va provoquer l’ire de la population. Heureusement pour lui et sa famille, la force de l’ordre et de sécurité veillait au grain.

Lire aussi
Cameroun - Carnet noir : Simon Meyanga le communicateur du RDPC est mort

Même si le président de la section RDPC de Nkondjock a échappé de justesse à la vindicte populaire, il faut dire que son parti a pris un sérieux coup, après cet acte abject et abominable. La population, convaincu de la complicité de la classe dirigeante, sans coup férir et sans autres formes de projet a rabattu sa rancœur et son ressentiment sur le RDPC. Résultat de course, Nkondjock pour la première fois de son histoire, tombe lamentablement dans l’escarcelle de l’opposition.

Tags
Afficher plus

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer