Mont Cameroun: un athlète kényan meurt après l’arrivée, polémique sur l’organisation

Charles Kipsang Kipkorir

La fête a viré au drame sur les pentes du Mont Cameroun. Lors de la mythique ascension annuelle, le coureur kényan Charles Kipsang Kipkorir est décédé après avoir franchi la ligne, provoquant une vive polémique autour de l’organisation.

Un premier malaise ignoré puis l’effondrement fatal

Charles Kipsang, 33 ans, était en plein effort lorsqu’il a été victime d’un premier malaise. Choix funeste : l’athlète décide de serrer les dents et continue l’ascension, au péril de sa vie. Car juste après avoir passé la ligne d’arrivée, il s’effondre, épuisé. Transporté à l’hôpital régional de Buéa, il rendra son dernier souffle.

Fédération camerounaise pointée du doigt

Ce décès endeuille terriblement l’épreuve sportive et la communauté kényane. D’autant qu’il pose de lourdes questions sur l’organisation et l’encadrement médical.

Sur les réseaux sociaux, de nombreuses voix s’élèvent d’ailleurs pour dénoncer le manque de professionnalisme de la fédération camerounaise d’athlétisme. Celle-ci aurait-elle privilégié le spectacle au détriment de la sécurité ? Une polémique qui occulte l’incroyable performance des athlètes au sommet de ce monument d’Afrique centrale.

Par Joël Ngassa, 237online.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *