Société

Mindef-Minusca : Beti Assomo renforce la logistique du contingent camerounais

Ce matériel, fruit de la collaboration entre le Cameroun et le groupement français Omp Solutions, a été réceptionné hier mercredi 11 mai par le ministre délégué à la présidence à la République chargé de la Défense à la Base aérienne 201 de Douala.

Les 1030 hommes en tenue qui forment le contingent camerounais au sein de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation de la République centrafricaine (Minusca), seront désormais plus outillés pour assurer leurs différentes missions de paix sous l’encadrement onusien. Joseph Beti Assomo a de ce fait rassuré que ce contingent se distingue en plus de son professionnalisme par le ratio de son effectif.
C’est le dixième d’un effectif total de 11.650 casques bleus. Il faut par ailleurs ajouter que les Nations unies ont demandé l’augmentation des effectifs de l’unité de police constituée de Bouar. Ces effectifs passeront en septembre prochain de 140 à 180 gendarmes. Avec son fournisseur français, le Groupement Omp Solutions, le gouvernement camerounais a reçu via le Mindef un lot de matériels constitué de 78 conteneurs, 46 véhicules dont 9 blindés et 43 remorques.

Les 750 hommes du Bataillon d’infanterie de Bossangoa et les 280 autres dans les deux unités de police (Bangui et Bouar) constitués de personnels de la gendarmerie nationale auxquels il faut ajouter de nombreux officiers d’Etat-major, des observateurs militaires et des policiers individuels qui occupent divers postes de responsabilité au sein du dispositif de la Minusca, auront désormais le vent en poupe dans l’accomplissement de leurs missions. « Il faut y ajouter 7 véhicules qui sont déjà sur le territoire camerounais et 14 remorques qui se trouvent déjà à Yaoundé ; 5 conteneurs de matériels ainsi que 5 remorques destinées à l’instruction sont déjà livrées au Centre de formation pré déploiement de Motcheboum, département du Haut-Nyong dans la région de l’Est », a précisé le ministre délégué à la présidence de la République chargé de la Défense (Mindef).

Équipements militaires de soutien…

Il convient par ailleurs de signaler qu’il ne s’agit que d’une partie des matériels sur une commande globale de plus d’une centaine de conteneurs, 33 blindés, 60 véhicules poids-lourds, 43 véhicules légers, 72 remorques, 24 groupes électrogènes, et bien d’autres équipements militaires à usage individuel, collectif, de soutien de vie autonome et des services associés. « Au terme du contrat 2020 avec le Cameroun, Omp Solutions aura livré pas moins de 110 conteneurs, 43 véhicules légers de type Toyota pick-up, 60 poids lourds, 72 remorques spécialisées en traitement de l’eau-sanitaire-cuisine-groupes électrogènes et 33 blindés Bastion dont les 9 premiers exemplaires étaient présentés à Douala », indique pour sa part le représentant du Groupement Omp, le général de division de deuxième section, trinquant. En outre, il a tenu à préciser que pour l’heure, « 70% des matériels sont déjà livrés, le complément arrivera à Douala dans les tous prochains mois, 85 conteneurs et 112 véhicules et remorques réceptionnés ». Le Mindef apporte la précision supplémentaire en indiquant que la livraison du reste des matériels et leur acheminement subséquents en Rca vont se poursuivre jusqu’en fin d’année 2021.

Un partenariat prometteur

Cette entreprise française qui a l’expertise en logistique militaire pour le maintien de la paix, indique que c’est un équipement de qualité, flambant neuf qu’il livre au Cameroun. Elle fournit en Afrique les matériels à la Côte d’Ivoire dans son intervention au Mali tout comme au Burundi pour équiper son contingent en Rca. « Il s’agit d’un partenariat mis en place depuis 2014 avec le groupement français Omp Solutions en vue d’une transition harmonieuse de la Misca alors sous mandat de l’Union africaine vers la Minusca en 2015 sous l’égide de l’Onu », confie Beti Assomo avant d’indiquer que ce partenariat a été renouvelé au mois de janvier 2020 sur très hautes instructions du chef des Armées camerounaises, permettant ainsi le démarrage d’un programme accéléré en vue du renouvellement de l’ensemble de nos matériels et de fournitures de services d’assistance renforcés pour le maintien en condition opérationnelle desdits matériels. Au sein de l’Etat, pour mener à bout ce partenariat, il a fallu
l’intervention d’au moins trois départements ministériels.

« C’est l’aboutissement d’un processus méthodique de plusieurs mois de travail acharné et d’intenses négociations entre les experts du Mindef, le Minfi et le Minepat et les équipes de notre partenaire Omp Solutions. Les responsables de ce partenaire qui ont spécialement effectué le déplacement du Cameroun, malgré le contexte sanitaire actuel »,a révélé Joseph Beti Assomo. Il a par ailleurs tenu à préciser que le contrat commercial signé entre le gouvernement camerounais et le Groupement Omp Solution est adossé sur une convention financière pilotée par le ministère de l’Economie, de la planification, et de l’aménagement du territoire (Minepat), habilité pour ce faire par le chef de l’Etat. Du côté de la partie française, on assure qu’au-delà des livraisons de matériels de dotation initiale, ils peuvent se féliciter d’avoir mis en place ensemble avec les Camerounais un processus efficace qui repose sur quatre piliers. On peut citer de ce fait une assistance et des conseils tous les trimestres sur le terrain en Centrafrique au plus près des forces ; des livraisons annuelles de pièces de recharges et de consommables ; la formation technique sur les matériels livrés et enfin la création d’un stock centralisé de pièces détachées, le tout géré par le « performant système de gestion Siegemm du Cameroun ».

Le général français en deuxième section a en plus insisté sur le fait que « tous ces efforts communs ainsi consentis ont permis au Cameroun d’optimiser depuis 2015 les remboursements accordés par l’Onu au titre de sa contribution à une opération de paix ». Beti Assomo n’a pas manqué d’en appeler au sens de responsabilité de tous les responsables militaires dans la gestion du matériel acquis au prix de mille sacrifices en ces temps difficiles. Sur un plan purement protocolaire, il y a lieu de noter que le gouverneur de la région du Littoral a accueilli le Mindef au Pont de la Dibamba la veille tout comme il l’y a accompagné hier. Les représentants du Minfi et du Minepat ont reçu toutes les félicitations du Mindef pour l’assistance sans relâche au cours de tout le processus. Maintenant, la balle est dans le camp de la hiérarchie militaire pour convoyer cette précieuse dotation jusqu’en Rca.

Léopold DASSI NDJIDJOU

Please follow and like us:
8k
fb-share-icon13589
251k
Pin Share20
Afficher plus

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page
Twitter251k
Facebook14k
RSS15k
Follow by Email8k