Madagascar: un général s’est sauvé d’un crash d’hélicoptère en nageant pendant 12 heures

Serge Gellé

Actionnant son siège éjectable au moment du crash de l’hélicoptère des forces aériennes au large des côtes nord-est du Madagascar, le secrétaire d’État malgache à la Gendarmerie, le général Serge Gellé a nagé près de douze heures pour rejoindre le rivage depuis le lieu du crash. C’est ce qu’a rapporté mardi l’AFP.

« Mon tour de mourir n’est pas encore arrivé » a déclaré Serge Gellé, 57 ans, secouru par la population locale. « Je n’ai aucune blessure, seulement froid. Je pourrai reprendre le travail d’ici 24 heures », a-t-il assuré.

Un hélicoptère de l’armée de l’air du Madagascar transportant M. Gellé et trois autres personnes s’est écrasé dans l’après-midi du 20 décembre. Le secrétaire d’Etat malgache à la Gendarmerie nationale revenait d’une rencontre avec le premier ministre de Madagascar et le ministre de la Défense. La rencontre avait porté sur l’opération de sauvetage d’un bateau de 130 passagers qui avait coulé la veille au large de l’île.

Le ministère malgache de la Défense avait annoncé mardi matin que les quatre personnes à bord de l’hélicoptère étaient portées disparues. Cependant, à la mi-journée, on avait appris que deux personnes s’étaient éjectées de l’appareil. Ainsi, M. Gellé a nagé pendant près de 12 heures depuis la zone où l’hélicoptère s’est écrasé jusqu’au rivage. Le général aurait utilisé l’oreiller du siège de l’hélicoptère comme bouée de sauvetage. Les recherches se poursuivent pour retrouver les deux occupants portés disparus.

237online.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *