Maahlox brise le silence sur les accusations de tribalisme dans l’industrie musicale camerounaise

Maahlox Officiel

L’industrie musicale camerounaise fait face à des accusations de tribalisme, notamment en ce qui concerne la BAS (Brigade Anti-Sardinards), un groupe souvent qualifié de Bamileke tribaliste. Dans un récent post, l’artiste Maahlox s’est exprimé sur la question, cherchant à éclaircir les allégations et appelant à la fin de cette polémique.

Selon Maahlox , les artistes camerounais savent pertinemment que plus de 99% des événements musicaux organisés à Mbeng sont l’œuvre des Bamileke. Ainsi, il s’interroge sur la logique qui voudrait que les mêmes organisateurs soient accusés de boycotter les artistes. L’artiste souligne l’incohérence de ces allégations et demande des explications.

Maahlox pointe du doigt les véritables « tribalistes » dans cette histoire, qui, selon lui, sont ceux qui utilisent le prétexte du tribalisme pour résoudre leurs problèmes personnels avec la BAS. L’artiste exhorte ces personnes à contacter directement les membres de la BAS afin de régler leurs différends, plutôt que de propager la discorde et d’attiser les tensions entre les Camerounais avec des accusations de tribalisme.

Dans un contexte où le Cameroun fait face à de nombreux défis, Maahlox appelle à l’unité et à la collaboration entre les artistes et les organisateurs d’événements musicaux, afin de mettre en avant la richesse et la diversité du paysage musical camerounais.

TTSO / 237online.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *