International

L’Union européenne « regrette le climat répressif qui règne au Cameroun»

Dans une résolution, le Parlement des 27 exprime ses préoccupations face à la détérioration de la situation sociopolitique au Cameroun.

Une résolution en 11 points dans laquelle le Parlement européen se désole de la situation politique et sociale du Cameroun, ce 16 avril.

Les eurodéputés déplorent « la violence et la discrimination à l’encontre de la communauté anglophone », raison de la crise anglophone qui a dégénéré en conflit entre séparatiste et soldats gouvernementaux.

Le Parlement européen « se déclare particulièrement préoccupé par les allégations selon lesquelles les forces gouvernementales seraient responsables d’homicides, de recours excessif à la force et de tortures [et] demande au gouvernement de prendre immédiatement toutes les mesures nécessaires pour mettre fin à la violence et à l’impunité dans le pays »

Les élus européens regrettent « profondément le climat répressif qui règne au Cameroun face aux partis d’opposition et à leurs partisans, à la société civile et aux mouvements de citoyens ».

Ils condamnent de ce fait « l’arrestation et la détention de Maurice Kamto et d’autres manifestants pacifiques » et rappellent « que les civils ne devraient pas être jugés par des tribunaux militaires ». Une occasion pour eux de demander la libération de Maurice Kamto, président national du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (Mrc); et ses partisans et l’arrêt de « tout harcèlement et toute intimidation des militants politiques, y compris l’interdiction des rassemblements politiques pacifiques, des manifestations et des manifestations, et de prendre des mesures pour réprimer les discours haineux ».

Pa ailleurs, le Parlement européen demande à la Commission, l’exécutif européen, de « procéder à une évaluation du soutien de l’Union européenne aux services de sécurité à cet égard et de faire rapport au Parlement européenne » ; ceci, dans le sillage de la réduction de l’aide militaire décidée par le gouvernement américain.

Commenter avec facebook

Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer