L’Union Européenne et le Cameroun – 237online.com
Politique

L’Union Européenne et le Cameroun

« L’Afrique n’a pas d’histoire. Une sorte de légende vaste et obscure l’enveloppe. Rome l’a touchée, pour la supprimer; et, quand elle s’est crue délivrée de l’Afrique, Rome a jeté sur cette morte immense une de ces épithètes qui ne se traduisent pas : Africa portentosa ! (Applaudissements) ». Victor Hugo.

Il serait utile d’informer les consciences tranquilles que la « colonisation » n’est guère terminée. Elle s’est outrageusement modernisée, adaptée, subtilisée, légalisée, banalisée. Et l’Afrique demeure encore cette terre qui n’appartient à personne, comme le disait fièrement Victor Hugo, auteur fétiche de Notre-Dame de Paris. « Quelle terre que cette Afrique ! » s’exclamait-il. L’exclamation fut juste, mais l’intention criminelle. C’était à la mode. N’appartenant donc à personne, l’Afrique demeure un terrain de jeux et d’enjeux de puissances rivales comme ce fut le cas en 1884. Un terrain fertile au capitalisme mondial : Chinois, Américains, Russes, Israéliens, Saoudiens, Européens rivalisent de dons, d’aides, d’amitiés, de coopération en tout genre, mais surtout de pillage en règle, systématique.

Il s’agit, à n’en point douter, du crime contre l’Humanité le plus parfait qu’il soit. Il faut reconnaître à l’impérialisme européen, capitaliste, une certaine performance, une certaine perfection, une certaine grandeur, une esthétique, et même une certaine éthique (les droits de l’homme) qui jusqu’ici n’a pas, et n’aura certainement pas d’égal. Et la Chine donc? Une farce. Oui, c’est Marx qui faisait observer que les grands événements et personnages historiques se répètent pour ainsi dire deux fois: la première fois comme tragédie, la seconde fois comme farce.

1xbet AFF

La tragédie, c’est donc 1885. Le chancelier allemand Otto Von Bismarck, qui avait sans doute beaucoup d’affinités avec Victor Hugo, convoqua ses alliés européens, et ils décidèrent entre fabricateurs de l’Histoire, de se partager l’Afrique. Voilà le péché capital de la vielle et très chrétienne Europe.

Proposition de résolution commune d’une bande de députés européens sur le Cameroun

L’Union européenne a pourtant de sacrés défis internes: le Brexit , les fascismes qui progressent dans l’Union, les « migrants » qu’on instrumentalise de la même manière que l’OPEP instrumentalise le prix du baril. Est-ce à dire que pour l’UE les « migrants » sont une matière première? Exactement. Mais, en bon impérialiste, il faut savoir dissocier ses propres problèmes internes et les affaires d’ailleurs. Ce n’est pas parce que l’Europe redevient la patrie du fascisme que les députés européens ne vont pas refuser de perdre leur temps en se penchant sur le cas du Cameroun.

Une bande d’eurodéputés des groupes du groupe du PPE, S&D, ECR, ALDE, Verts/ALE, GUE/NGL, EFDD, au nom de la Démocratie,a cru devoir (re)commander au gouvernement camerounais ce qu’il est en droit de faire. Il est essentiellement question de droits de l’homme et de démocratie dans leur résolution. Deux bons concepts dont chacun peut apprécier la portée en Irak, Afghanistan, Palestine, RDC, Libye….Les eurodéputés croient-ils que c’est leur « démocratie », elle-même en panne (taux d’abstention) et en panique (montée des fascismes), qui viendra sauver une jeunesse camerounaise au bord du gouffre? Quelle est la pertinence de la résolution de ces euro-impérialistes?

Ces euro-droits-de l’hommiste déplorent « les actes de torture, les disparitions forcées et les exécutions extrajudiciaires perpétrées par les forces de sécurité comme par les séparatistes armés »…..Autrement dit, ils mettent sur un même pied, l' »Etat » (monopole de la violence légitime) garant de la sécurité et de l’intégrité du territoire, et des voyous qui opèrent sur le territoire camerounais, contre le Cameroun, avec la bénédiction de l’étranger. On ne saurait renvoyer dos à dos l’Etat du Cameroun via son armée et les séparatistes armés dont nul ne sait qui les financent. Il faut dissocier ces deux acteurs. Il ne faut pas semer la confusion dans l’esprit des citoyens. L' »Etat » du Cameroun a l’obligation de réduire à la plus simple expression ces séparatistes. L’armée du Cameroun, aussi critiquable soit-elle, n’est pas dans une lutte acharnée contre les populations du Cameroun. Il n’y a pas l’armée d’un côté et un groupe ethnique de l’autre.

Les eurodéputés continuent en demandant « aux forces de sécurité de respecter le droit international en matière de droits de l’homme lors de leurs opérations et invite le gouvernement camerounais à prendre des mesures immédiates afin de mettre un terme aux violences et à l’impunité dans le pays ». Voyons! Respecter le droit international en matière de droits de l’homme….L’Union Européenne ne manque pas d’air.

Le gouvernement de monsieur Biya est bien-sûr exécrablement médiocre ou médiocrement exécrable. Mais enfin, restons objectifs, moins exécrable que cette Union Européenne qui vend très bien des armes à l’Arabie Saoudite et se réjouit de la décision des États-Unis de réduire son aide militaire au Cameroun. Or, s’il y a un pays qui est bel et bien attaqué dans son intégrité territoriale, c’est le Cameroun. C’est lui qui fait face à des bandes armées au Nord du Cameroun et au Sud-Ouest….Réduire la fameuse aide militaire au Cameroun sous prétexte de violations flagrantes des droits de l’homme commises par les forces de sécurité est une escroquerie. Qui donc réduira les aides militaires des bandes armées? Ce ne sont pas les militaires camerounais qui ont rendu la vie impossible dans les régions du Nord et du Sud-Ouest. Ils ont bien des tares, mais dans les conflits auxquels ce pays est confronté, l’Etat doit pouvoir avoir toute sa force et sa puissance.

Nous découvrons par ailleurs ici que les USA, leur armée, leur système judiciaire, leur police, leurs prisons sont attachés au respect des droits de l’Homme.

L’Etat camerounais est pris dans une contradiction fondamentale dans laquelle la négation de son être prend le dessus. Parler d’Etat au Cameroun, comme dans la plupart des pays africains devient même tout simplement un abus de langage. Un non-sens. Il faudrait parler de « colonie » ou de faux Etats. Nous y sommes.

Et pendant qu’europeens et américains sermonnent, sanctionnent l’Etat camerounais, ou plutôt la colonie Cameroun, les populations sont à l’écart de leur propre histoire, de leur propre destin. Après, on dira bêtement que l’homme africain n’est pas assez entré dans l’Histoire. Ce qui, en vérité, veut dire : Faisons tout pour que cet homme-là n’entre pas dans l’Histoire….Mettons-le à l’écart. Aux USA, on le met en prison….en Afrique du Sud, on le maintient dans une misère indescriptible, en France, on l’ignore superbement en se cachant derrière l’universalisme républicain ou encore on le laisse moisir dans les abîmes de la société. Ainsi de suite…Le capitalisme est un pur racisme. Passons!

Il n’y a pas plus complice au régime de Yaoundé que la France et ses alliés. Doit-on rappeler à ces eurodéputés la petite histoire politique du Cameroun? C’est la France qui a installé Biya au pouvoir, et si elle a installé, ce n’est pas pour sa capacité à penser un avenir radieux et indépendant pour les populations. La France a liquidé les « nationalistes » camerounais au profit du régime Biya. Aujourd’hui, l’UE veut sacrifier le régime Biya, hélas au profit de qui? Du vide.

Les camerounais, eux-mêmes, doivent s’occuper du cas Biya. Ils doivent eux-mêmes se pencher sur le sort de leur pays. Les populations européennes ont-elles mandatés leurs députés pour sermonner, raciser le monde entier? Car, si c’est la démocratie et les droits de l’homme que les euro-serviles adorent tant, qu’ils prennent des résolutions, des sanctions sur l’Arabie Saoudite, les USA….et pourquoi pas Israël. Voilà un pays qui bombarde son voisin depuis des années sous le bon prétexte de légitime défense. L’Etat du Cameroun, lui, ne saurait légitimement se défendre…Il faut qu’il traite « ses ennemis » internes avec circonspection .

Lorsque les ambassades du Cameroun avaient été violées, il y a quelques années, par des groupuscules séparatistes vivant à l’étranger, il n’y a eu aucune réaction des euro-députés, aucune condamnation, aucune condamnation des Etats accréditaires. Il y a un mois, les ambassades de Berlin et de Paris du Cameroun avaient été pillées….Peut-on savoir ce que l’Union Européenne, la France ou l’Allemagne ont entrepris pour véritablement condamner ces actes? Pas grand chose.

L’infantilisation de l’Afrique n’en finit pas. L’infantilisation du Cameroun atteint les sommets. Et l’opposition camerounaise, les médias camerounais, naïvement, sont convaincus du bon droit des Européens. Ils assistent, en bon écoliers, à la propagande occidentale. Cette résolution de l’UE a été, en début de semaine, à la Une de presque tous les quotidiens au Cameroun. Quelle terre que cette Afrique !

Il y a quelques semaines, c’était l’avocat Dupont Moretti qui venait apportait sa bonne nouvelle. Mais, qui donc a fait appel à Moretti? Une élite politico-intellectuelle camerounaise qui veut le pouvoir. Et, puisque dans son pays, il n’y a que d’incapables, de bons à rien, on va chercher le sorcier Blanc: véritable magie noire.

Commenter avec facebook

Source
Blog : Le blog de Charles
Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer