L’UE rédige une lettre à la Russie appelant à la désescalade et aux négociations (média)

Union europenne

En réponse aux propositions de Moscou sur les garanties de sécurité, l’Union européenne a rédigé une lettre collective adressée à la Russie l’exhortant à la désescalade et à la poursuite des négociations sur le processus de paix en Ukraine, a fait savoir ce mercredi le média Politico, se référant au projet du document.

« Nous restons gravement préoccupés par la situation actuelle et croyons fermement que les tensions et les désaccords doivent être résolus par le dialogue et la diplomatie. Nous appelons la Russie à désamorcer et à inverser son renforcement militaire en Ukraine [l’UE considère la Crimée comme faisant partie de l’Ukraine, ndlr] et autour, ainsi qu’en Biélorussie », indique la lettre signée, toujours selon Politico, par le chef de la diplomatie européenne, Josep Borrell.

Dans leur missive, les représentants de l’Union européenne se déclarent prêts « à poursuivre le dialogue avec la Russie sur les moyens de renforcer la sécurité de tous ». Ils proposent notamment de mener des négociations en marge de l’OSCE étant donné que cette dernière, à la différence de l’Otan, comprend tous les pays de l’Union européenne. « Nous pensons que l’OSCE est le forum approprié pour répondre aux préoccupations de sécurité de toutes les parties intéressées, en complémentarité avec d’autres formats existants, y compris le Conseil Otan-Russie. »

Selon l’agence Bloomberg, qui a également pris connaissance du projet de lettre, celle-ci est prévue à l’envoi ce mercredi 9 février.

Le 17 décembre 2021, le ministère russe des Affaires étrangères a publié le projet de traité avec les États-Unis sur les garanties de sécurité et celui d’accord sur les mesures de sécurité de la Russie et des membres de l’Atlantique Nord. Les deux documents prévoient entre autres le renoncement à élargir l’Otan vers l’est, y compris d’accepter l’Ukraine au sein de l’Alliance, ainsi que des restrictions sur le déploiement d’armes offensives, notamment nucléaires. Plusieurs séries de consultations se sont tenues dans différents formats, mais aucune entente n’a pour l’instant été annoncée.

Ces derniers temps, les pays occidentaux et Kiev affirment que la Russie pourrait envahir l’Ukraine. Le porte-parole du président russe, Dmitri Peskov, a qualifié ces propos d’exacerbation infondée des tensions, soulignant que la Russie ne représentait de menace pour personne. Dans le même temps, il n’a pas exclu la possibilité de provocations ayant pour but de justifier ces déclarations et a prévenu que des tentatives de régler par la force la crise dans le sud-est de l’Ukraine auraient les conséquences les plus graves.

237online.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *