L’UE a introduit des sanctions personnelles et financières contre la Russie

Union europenne

L’Union européenne a introduit un nouveau train de sanctions contre la Russie suite à la reconnaissance par Moscou de la souveraineté des républiques populaires de Donetsk et de Lougansk.

Il est composé de quatre parties: sanctions personnelles contre 351 membres de Douma (chambre basse du parlement russe), 27 citoyens et sociétés, restriction de l’accès du gouvernement russe au marché financier européen et interdiction aux entreprises européennes d’effectuer toute opération économiques avec les républiques du Donbass. Le communiqué respectif du Conseil de l’UE a été publié ce mercredi.

« Le Conseil a adopté aujourd’hui un paquet de mesures afin de répondre à la décision de la Fédération de Russie de reconnaître les régions ukrainiennes de Donetsk et de Lougansk qui ne sont pas contrôlées par le gouvernement en tant qu’entités indépendantes et à la décision ultérieure d’envoyer des troupes russes dans ces régions », indique le document.

Sanctions contre les députés, les individus et les sociétés

« Dans le cadre actuel de sanctions, l’UE élargira les mesures restrictives afin de concerner tous les 351 membres de la Douma russe qui ont voté le 15 février pour l’appel au président Poutine à reconnaître l’indépendance des républiques auto-proclamées de Donetsk et Lougansk », a fait savoir l’UE.

En outre, « des mesures restrictives ciblées seront imposées sur encore 27 responsables haut placés et sociétés qui ont joué un rôle dans l’atteinte et la menace à l’intégrité territoriale, la souveraineté et l’indépendance de l’Ukraine ».

La liste de sanctions anti-russes de l’UE a ainsi crû de plus de deux fois et inclut désormais 555 individus et 52 organisations.

Le communiqué du Conseil de l’UE ne mentionne pas les noms des individus et des sociétés concernés. Ils seront publiés plus tard dans le Journal officiel de l’UE.

Sanctions contre la dette russe

L’Union européenne a également introduit des sanctions contre la dette d’État russe ayant limité l’accès aux capitaux et aux marchés financiers de l’Union. « Le Conseil a décidé d’introduire une interdiction sectorielle de financer la Fédération de Russie, son gouvernement et sa banque centrale. En limitant la possibilité de l’État et du gouvernement russes d’accéder aux marchés des capitaux, financiers et des services de l’UE, l’Union a pour but de de limiter le financement de sa politique agressive d’escalade », ajoute le communiqué.

Sanctions économiques contre les républiques du Donbass

Le nouveau train de sanctions inclut également des mesures restrictives interdisant toutes relations économiques entre les pays de l’UE et les républiques populaires de Donetsk et de Lougansk. « La décision d’aujourd’hui introduira, notamment, une interdiction des importations de marchandises depuis les régions de Donetsk et de Lougansk qui ne sont pas contrôlées par le gouvernement, des restrictions commerciales et d’investissements liées à certains secteurs économiques, une interdiction de fournir des services touristiques et une interdiction des exportations de certaines marchandises et technologies », a ajouté l’UE.

Menace de nouvelle sanctions

Bruxelles a appelé la Russie à changer sa décision de reconnaître les républiques du Donbass, à respecter ses obligations et à revenir aux discussions au format de Normandie.

« L’UE reste prête à adopter rapidement des sanctions politiques et économiques plus larges si nécessaire et réitère son soutien et son attachement indéfectibles à l’indépendance, la souveraineté et l’intégrité territoriale de l’Ukraine dans ses frontières reconnues au niveau international », a ajouté le Conseil.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *