L’Otan exige de Kiev de lancer des offensives sur l’axe de Kherson (Sourovikine)

Kherson

La défense de Kherson et les acquis de l’armée russe, tels sont les principaux sujets d’un point-presse du général Sergueï Sourovikine, le commandant des forces de l’opération militaire spéciale. TASS a compilé ses principales déclarations.

À propos de la défense de Kherson

Les actions ultérieures de la Russie concernant Kherson dépendront du déroulement de la situation tactique, a déclaré mardi aux journalistes le général Sergueï Sourovikine. Il a ajouté qu’actuellement l’état des choses était assez difficile.

« L’ennemi vise les infrastructures et les bâtiments résidentiels de Kherson. Les projectiles Himars ont endommagé le pont Antonovski et le barrage de la centrale hydroélectrique Kakhovskaïa, et le trafic a été interrompu », a-t-il précisé.

Selon lui, en raison des bombardements, les livraisons humanitaires sont difficiles dans la ville, et il y a certains problèmes d’approvisionnement en eau et en électricité. Tout cela complique considérablement la vie quotidienne des habitants et constitue pour eux une menace directe.

Les dirigeants de l’Otan exigent du régime de Kiev des opérations offensives sur l’axe de Kherson depuis longtemps, sans se soucier des pertes, tant au sein de l’armée ukrainienne elle-même que parmi la population civile, a conclu le commandant.

À propos des acquis militaires des forces russes

Chaque jour, les pertes de l’ennemi se situent entre 600 et 1.000 personnes tuées et blessées.

« L’opération militaire spéciale a confirmé l’efficacité des complexes aériens et des moyens de défense antiaérienne que nous avons en service », affirme Sergueï Sourovikine. Depuis le début des hostilités, les équipages de l’aviation russe ont effectué plus de 34.000 sorties au cours de l’opération spéciale, en utilisant plus de 7.000 missiles guidés.

Selon le commandant, pas un seul système de défense antiaérienne ennemi ne peut résister aux derniers missiles aériens hypersoniques Kinjal. Les missiles de croisière stratégiques aéroportés ont également fait preuve de la plus grande précision au cours de l’opération spéciale, a conclu le général.

Les forces russes, sans aspirer à des rythmes accélérés de leur offensive, déchiquètent progressivement les forces de l’adversaire. Le caractère de l’opération militaire reste tendu à ce jour.

À propos des objectifs stratégiques de l’opération spéciale

Lors de l’opération militaire spéciale, la Russie agira consciemment et opportunément. Elle n’exclut pas la nécessité de devoir prendre des décisions difficiles. Sergueï Sourovikine a souligné que Moscou cherchait à préserver au maximum les vies de la population civile et des militaires.

L’adversaire de l’armée russe est le régime criminel de Kiev, tandis que les Russes et les Ukrainiens sont des peuples frères. Moscou souhaite que l’Ukraine soit un État indépendant de l’Occident, amical envers la Russie.

237online.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *