L’Origine du Congrès « Nko’nï Poua siǝ » à Batchingou : Une Célébration de l’Amour et du Développement Communautaire

Batchingou

Le Congrès « Nko’nï Poua siǝ » est bien plus qu’un simple événement annuel pour la communauté de Batchingou. Il incarne l’essence même du vivre ensemble, de la réflexion collective et du développement communautaire. L’origine de ce congrès trouve ses racines dans la quête de renouer les liens entre les habitants du groupement, de raviver l’amour véritable et de mettre en avant la vision de développement partagée.

L’idée de ce rassemblement annuel a pris forme à partir d’un constat simple : pendant les grandes vacances, une activité communautaire manquait pour rassembler la population du groupement de Batchingou. C’est ainsi que le Coordonnateur s’est associé à MEKEP TAYEP, conseiller auprès du Chef Supérieur, pour amorcer une réflexion sur le développement communautaire et les activités ludiques à entreprendre pendant cette période. Cette idée s’est progressivement épanouie grâce à la collaboration de différents chefs et notables du groupement.

Lors de rencontres en présentiel, ces esprits réfléchis ont partagé leurs aspirations de raviver le sentiment d’appartenance et de fraternité parmi tous les fils et filles de Batchingou. Le chef supérieur de Batchingou a non seulement accueilli favorablement cette idée, mais il l’a également soutenue en y apportant son approbation. Forts de cette bénédiction, le petit groupe de réflexion a continué de rencontrer les chefs de village et les notables, créant un espace propice aux échanges sur l’amour véritable et le développement de la communauté.

Une dimension particulièrement touchante du congrès « Nko’nï Poua siǝ » réside dans la commémoration de la mémoire de maman SOUNDJO, également appelée Teupsi, qui fut une figure porteuse d’amour, d’enseignements et de guérison à Batchingou et au-delà. C’est en hommage à cette grande dame et à ses actions bénéfiques que le coordonnateur a souhaité perpétuer son héritage en partageant ce sentiment d’amour dans toute la communauté.

Le choix des mots « Nko’nï Poua siǝ » pour désigner le congrès a une signification profonde. « Nko’nï » symbolise le lien intrinsèque entre tous les habitants de Batchingou, unissant les générations et rappelant l’importance de la communauté. « Poua siǝ », suggéré par Mr TCHAKOUNTE Célestin, représente les fils et filles de Batchingou, soulignant ainsi l’engagement collectif envers le développement et l’amour mutuel.

Ce congrès n’a pas émergé simplement de discussions informelles, mais d’une série de rencontres approfondies avec les chefs de village, le Chef Supérieur et divers notables. La vision partagée de développement du groupement a été le fil conducteur de ces échanges fructueux. Des individus tels que SM TAMPIS, SM Beuh TOUKEP, SM ADAMOU, MEKEP TAYEP, MEKEP CHUIKƏ FEU, NTAMI Daniel, Mr CLOVIS, MEKEP MEUTAKYI, Mr NANA et Mr DJOMO Guy Blaise ont joué un rôle crucial dans la conceptualisation et l’organisation du congrès. Tous étaient unanimes : l’amour entre les membres de la communauté est la clé du développement de Batchingou.

Ainsi, le Congrès « Nko’nï Poua siǝ » est bien plus qu’un simple événement. Il est le reflet d’une volonté collective de célébrer l’amour, de favoriser la réflexion commune et de stimuler le développement au sein de la communauté de Batchingou. Chaque année, cet événement réunit les fils et filles de Batchingou pour honorer leur passé, nourrir leur présent et cultiver un avenir prospère fondé sur l’amour, le partage et l’unité.

Theo NGOUGHOU

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *