Londres a accordé aux pêcheurs français 49 licences de pêche supplémentaires

Jean-Baptiste Djebbari

Le Royaume-Uni a délivré près de 50 licences de pêche supplémentaires à des pêcheurs français dans les eaux de l’île de Jersey, dans la Manche. C’est ce qu’a annoncé mercredi Jean-Baptiste Djebbari, ministre délégué chargé des Transports auprès du ministre de la Transition écologique de la République.

« On progresse. Lundi, 49 licences de plus ont été délivrées », a-t-il déclaré sur la radio Europe-1. « Des négociations sont en cours jusqu’à jeudi pour voir comment on peut avancer sur ce sujet ». […] « J’ai eu l’occasion de parler avec mon homologue britannique il y a deux jours et je peux dire que l’état d’esprit est constructif », a déclaré M. Djebbari.

Lundi, le président français Emmanuel Macron avait déclaré qu’il n’imposerait pas de sanctions à Londres pendant les négociations sur la pêche. Les mesures de rétorsion de Paris, telles que le renforcement des règles d’importation de marchandises en provenance du Royaume-Uni et l’interdiction de décharger les fruits de mer des navires britanniques dans les ports de la République, devaient entrer en vigueur le 2 novembre.

Le secrétaire d’État au ministère français des Affaires étrangères, Clément Beaune, attend pour mercredi la réponse du Royaume-Uni à ses propositions sur les conditions de pêche. Il avait indiqué son intention d’inviter jeudi à Paris le représentant du premier ministre du royaume pour le Brexit et la politique internationale, David Frost, pour discuter en détail de ces difficultés.

La France avait déjà déclaré qu’elle était prête à imposer des sanctions contre le Royaume-Uni en raison de l’envenimement du conflit sur les licences de pêche. Paris affirme que les pêcheurs français ont reçu deux fois moins de permis de pêche dans les eaux de l’île de Jersey qu’ils n’en demandaient. La partie britannique assure qu’elle respecte pleinement les accords avec l’UE et qu’elle a approuvé 98% des demandes soumises par les pêcheurs de l’UE. La Commission européenne a appelé les pays à régler les désaccords dans les plus brefs délais.

237online.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *