Moldavie

L’Occident ferme les yeux sur l’anarchie des autorités moldaves (Dodon)

International

Au milieu du conflit en Ukraine, l’Occident soutient toute forme d’anarchie de la présidente moldave Maia Sandu et de son parti afin de les maintenir au pouvoir. C’est ce qu’a déclaré mardi le chef de l’Union des entreprises russo-moldaves et ancien président Igor Dodon lors d’une conversation avec le correspondant de TASS.

« La présidente Maia Sandu et son parti au pouvoir, le Parti action et solidarité, bénéficient du plein soutien de l’Occident qui, dans le contexte du conflit en Ukraine, ferme les yeux sur toute forme d’anarchie de la part des dirigeants moldaves. Une telle carte blanche n’a jamais été donnée à aucun gouvernement dans notre pays, y compris aux gouvernements qui ont formé des coalitions de partis pro-européens avec le soutien de l’UE et des États-Unis au cours des dix dernières années », a déclaré M. Dodon. Il estime que « l’Occident profite de la voie antirusse suivie par les autorités moldaves contre les intérêts de la population du pays. » Il a cité en exemple le soutien des chefs des missions diplomatiques occidentales à la décision du gouvernement de fermer six chaînes de télévision couvrant les activités de l’opposition.

En décembre, la commission des situations d’urgence a suspendu les licences des chaînes Pervy (Moldavie), RTR-Moldova, Accent TV, NTV-Moldova, TV-6 et Orhei TV pendant l’état d’urgence. Cette décision a été soutenue par les membres du gouvernement, les députés du Parti action et solidarité au pouvoir et des journalistes moldaves, critiquant activement la Russie sur les réseaux sociaux.

La porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova, a déclaré que la Russie qualifiait la décision des autorités moldaves concernant les chaînes de télévision de violation cynique des droits des minorités nationales et exige que les organisations internationales spécialisées fournissent une évaluation adéquate de ce qui s’est passé et prennent toutes les mesures appropriées.

Fin février, l’état d’urgence a été instauré en Moldavie en lien avec les événements en Ukraine, ce qui a imposé des restrictions aux émissions en provenance de Russie. En outre, le site d’information Sputnik Moldova et un certain nombre d’autres ressources ont été bloqués. Le bureau du procureur général du pays a prévenu qu’une enquête avait été ouverte à l’encontre d’un certain nombre de personnes soupçonnées de couvrir de manière inexacte les événements en Ukraine.

237online.com

Tagged

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *