Litige contre la CAF : Hamad Hamad bat en brèche la plainte des Comores contre le Cameroun devant le TAS

Le président de la confédération africaine de football estime qu’il n’y a aucune raison que le Cameroun soit disqualifié pour la coupe d’Afrique des nations 2019.

La question de la disqualification de l’équipe nationale des lions indomptables du Cameroun pour la CAN Égypte 2019 a occupé une place de choix dans l’actualité sportive du continent en fin de semaine dernière, malgré son ticket qualificatif composté le 23 Mars 2019, en battant la sélection comorienne par 3 buts à zéro au stade omnisports Ahmadou Ahidjo de Yaoundé. Et ce, après la réaction du Tribunal Arbitral Sportif, qui aura donné en quelque sorte, des injonctions à la CAF au sujet du litige l’opposant aux Comores

La fédération comorienne de football, on se souvient, avait introduit une plainte contre la CAF au lendemain du retrait de l’organisation de l’édition 2019 au Cameroun, demandant la suspension de l’équipe nationale Camerounaise conformément à l’article 92 du règlement de la CAF qui voudrait qu’en cas du désistement ou du retrait de l’organisation de la coupe d’Afrique des nations, le pays concerné écope des sanctions parmi lesquelles, la suspension de son équipe nationale de toute compétition organisée par l’instance faîtière du football africain

Dans une interview accordée aux confrères de Afrique média ce dimanche après soir, c’est un Hamad Hamad très serein et rassurant quant à la situation. ”Je tiens à remercier nos chefs d’États africains dont le président Paul Biya du Cameroun, le président alassane Ouattara de la côte d’Ivoire, le président Alpha Condé de la Guinée qui, par solidarité et par haute compréhension de la réalité africaine ont accepté la proposition de la confédération africaine de football de décaler par rapport à la préparation, les CAN. Et en même temps je remercie le président de l’Égypte Abdel Fatah qui a accepté d’accueillir la coupe d’Afrique des nations. J’espère que par son engagement, ce sera une belle fête du football africain”, a déclaré Hamad Hamad

Le Cameroun sera de l’expédition égyptienne

D’un ton ironique, le président de l’instance faîtière du football africain va battre en brèche la plainte des Comores contre la CAF devant la juridiction internationale du sport. Toute chose qui rassure le Cameroun pour l’expédition égyptienne au mois de juin prochain. “Aujourd’hui, ce pays qui a fait trop de tapage, ils vont continuer au TAS, ils sont dernier dans le groupe, ils vont peut-être dépenser pour le Malawi, maintenant il faut qu’ils changent un peu leur discours, parce qu’ils sont quatrième. Même s’ils estiment que le Cameroun ne mérite pas. Le Cameroun vient de démontrer sur le terrain qu’il mérite et qu’il est une grande nation du football, qu’il mérite sa qualification à la coupe d’Afrique des nations. Tout doit se jouer d’abord sur le terrain”, a ajouté le président de la CAF, qui précise que l’article 92 ne saurait être appliqué contre le Cameroun, étant donné qu’il ne s’agit pas d’un désistement de la part du Cameroun, mais d’un retrait par la CAF en fonction d’une certaine vision qui est la sienne pour cette compétition. “C’est clair nos règlements, l’article 92 de nos règlements de compétition est très clair. S’il ya un retrait ou le désistement dont le pays se désiste lui-même. Juridiquement ce n’est pas le cas. Donc l’article 92 ne s’applique pas. C’est la CAF qui a décidé de reporter, de faire ce glissement. Donc le Cameroun ne peut pas être frappé par cet article qu’ils veulent utiliser. Et faute de texte, c’est le comité exécutif qui prend les décisions. Nous avons pris la décision (… )”, A-t-il conclut.

À la lumière de cette sortie du président de la confédération africaine de football (CAF), Hamad Hamad, il est évident que la plainte de la fédération comorienne de football ne prospère pas. Encore qu’en ce moment, pas d’intérêt véritable pour les Comores, si ce n’est juste une volonté de nuire, étant donné qu’au terme des éliminatoires, ils sont classés quatrième. Si d’aventure le Cameroun arrivait à être disqualifié comme semble revendiquer la fédération comorienne de football, ce sera plutôt en faveur du Malawi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *