Sport

Ligue de football : L’Etat octroie 84 millions FCfa aux clubs

Cette avance de subvention a été débloquée par le ministère des Finances hier. Seulement, les présidents de clubs doivent bien se tenir en prenant cet argent.

Les clubs de football professionnels de Ligue 1 et de Ligue 2 vont recevoir une bouffée d’oxygène sur le plan financier. Selon un communiqué signé
du Général Pierre Semengue, le président de la Ligue de football professionnel du Cameroun (Lfpc) signé hier, l’Etat a accordé une avance de la
subvention qu’elle doit donner aux clubs pour l’année 2019. « Il est mis à la disposition des clubs professionnels du Cameroun ce mardi 19 février
2019, la somme de 84 millions de FCfa, soit 3 millions FCfa pour chacun des clubs de Ligue 1 et 2 millions FCfa pour les clubs de Ligue 2, au titre
d’une première avance de la contribution du Gouvernement aux salaires des joueurs et encadreurs techniques des clubs professionne
ls », lit-on sur
le communiqué.

Seulement, une précision est faite au sujet de l’utilisation de cette subvention de l’Etat qui arrive après quatre journées de championnat disputées
tant en Ligue 1 qu’en Ligue 2. « Lesdites sommes devront donc être utilisées exclusivement à cette fin », recommande le Général Pierre Semengue. Le
président de la Lfpc demande d’ailleurs aux présidents de clubs de préparer chacun un compte d’emploi de cette subvention qu’il présentera lors de
l’Assemblée générale du 28 février prochain. « Un compte d’emploi de cette avance avec pièces justificatives sera adressé le 28 février 2019 et
servira désormais de préalable justifiant de nouveaux débloc
age » , écrit-il. C’est dire que l’Etat veut désormais voir clair sur la traçabilité des sommes qu’il débloque au titre la subvention à la Lfpc à hauteur de 560 millions FCfa.

Le président de la Ligue rappelle d’ailleurs aux dirigeants de clubs de préparer les comptes d’emploi des subventions antérieures afin de les mettre à
la disposition de tout éventuel contrôle : « Les justificatifs des déblocages antérieurs devront être disponibles au niveau de chaque club, pour des
éventuels contrôles par les autorités compétentes, étant entendu qu’il s’agit des deniers publi
cs » . C’est dire que désormais, la subvention de l’Etat
sera effectivement destinée au payement des salaires des joueurs et encadreurs. Les subventions : un appoint aux salaires des joueurs par rapport
aux contrats de travail En rappel, en 2011 lors de la mise sur pied de la Lfpc, l’Etat par l’entremise de Michel Zoah, le ministre des Sports de l’époque, avait précisé à quoi était destiné les subventions que l’Etat allait allouer aux clubs de football professionnel pendant quatre ans.
L’Etat devait accorder comme salaire d’un joueur de Ligue 1 à hauteur de 100.000FCfa ; et 50.000FCfa pour un joueur de Ligue 2. L’Etat devait ainsi
supporter pour chaque club 25 personnes dont trois encadreurs techniques. Il avait été précisé que ces subventions de l’Etat venaient « en appoint »
par rapport au salaire que chaque joueur professionnel reçoit à l’avance de son club, selon son contrat de travail. Et cela devait durer quatre années,
le temps que le football professionnel prenne son envol.

A ce jour, l’Etat est à 9 ans de subvention à hauteur de 560 millions FCfa chaque année aux clubs. Aucun compte d’emploi n’a jusqu’ici été demandé à ces clubs. Dans la pratique, est autre chose. Chaque président de club gère la subvention que l’Etat lui donne à sa guise et ne rend compte à personne jusque-là. Est-ce la fin de la récréation ? Achille Chountsa

Commenter avec facebook

Source
Achille Chountsa
Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer