Les sanctions britanniques contre les sociétés russes provoqueront de nouvelles tensions

Liz Truss

L’introduction de sanctions par Londres contre des personnes morales et physiques russes provoquerait une nouvelle série de tensions dans les relations bilatérales. C’est ce qu’indique le message du ministère russe des Affaires étrangères à propos de la visite de travail à venir en Russie de la ministre britannique des Affaires étrangères Liz Truss.

« Si elle est mise en œuvre, une telle mesure provoquera une nouvelle série de tensions dans les relations bilatérales. De plus, ce faisant, le Royaume-Uni sape sa propre attractivité en matière d’investissement et porte atteinte à son propre milieu d’affaires, qui interagit activement avec les opérateurs économiques russes », a déclaré la source du ministère.

Récemment, le gouvernement britannique avait soumis au parlement un document qui fournissait de nouveaux motifs pour imposer des sanctions contre des personnes morales et physiques russes. « Ainsi, Londres veut imposer des restrictions à toutes les entreprises qui sont associées à l’État russe, travaillent dans l’intérêt de l’État russe ou appartiennent à un secteur de l’économie stratégiquement important pour l’État russe », a ajouté la source. Le ministère russe des Affaires étrangères a souligné que le Royaume-Uni restait « un partisan actif des sanctions antirusses de l’Occident ».

Les tensions dans les relations bilatérales sont exacerbées par la dure rhétorique antirusse des responsables britanniques. « Nous entendons régulièrement des déclarations qui parlent d’une sorte d' »agression russe et d’activités déstabilisatrices ». Il s’agit des menaces ouvertes. La partie britannique doit être clairement consciente que sans un changement évident de ton dans des discours des représentants des dirigeants britanniques, une interaction productive n’est impossible ni dans la résolution des problèmes bilatéraux, ni dans le règlement des problèmes internationaux », a ajouté le ministère des Affaires étrangères.

Plus tôt, la porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova, a déclaré que le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, discuterait de la sécurité européenne et du développement de garanties de sécurité à long terme juridiquement fixées lors des pourparlers avec Liz Truss à Moscou le 10 février. Le Foreign Office a annoncé que la cheffe de la diplomatie britannique discuterait avec son homologue russe d’une solution diplomatique à la crise autour de l’Ukraine.

237online.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *