Economie

Les petits pas du Made in Cameroun : Le Rhum Sanaga sur vos tables

Cette entreprise de fabrication du Rhum Camerounais a marqué les esprits des visiteurs du Douala Grand Mall du 27 au 30 mai 2021.

Tout le monde voulait goûter à la star des produits Rhum Sanaga. Le stand de la société Sanaga Drinks Sarl de désemplissait pas lors des week-ends du Made In Cameroun Le produit phare de cette jeune entreprise est un sujet de curiosité pour les visiteurs. Créée en décembre 2019, Sanaga Drinks Sarl fabrique des Rhums cent pour cent camerounais dont le principal est Rhum Sanaga : « l’histoire de Rhum Sanaga, c’est le rêve d’un jeune camerounais de la diaspora. Puisqu’il n’y a pas de production de Rhum légale au Cameroun alors que cette boisson existe depuis la période pré coloniale. Pour avoir à faire un jeu interdit par les colons, nos ancêtres se cachaient pour jouer la Bia et consommer du Rhum c’est pour ça que nous avons voulu fabriquer du rhum Camerounais », nous explique Cécile Kenmegne assistante manager de Sanaga Drinks Sarl.

Variétés

Réhabiliter une boisson pour faire honneur à ses ancêtres : « c’est le symbole de la Tortue qui était le pion de la Bia qui est sur l’étiquette de Rhum Sanaga », ajoute-t-elle. Sanaga Drinks Sarl a un étalage de produits variés qui étaient aussi présents au Douala Grand Mall. Cette jeune entreprise a plusieurs produits qui lui sont propres, une gamme de Rhums blancs traditionnels, des Rhums blancs agricoles ainsi que des Rhums arrangés c’est-à-dire fruités selon les dires des fabricants : « nous faisons des Rhums aux fruits locaux dont les noms varient selon les régions des Rhums au Cacao, à la Kola de singe, aux fruits noirs, au Mvout c’est un fruit qu’on trouve beaucoup plus au Sud et au Centre et nos produits sont sans conservateurs et sans additifs, tout est naturel », explique Cécile Kenmegne.

Procédures

La société Sanaga Drinks Sarl a eu grande difficulté à décoller, à cause du contexte sanitaire actuel : « nous avons eu des difficultés à cause du Covid. Quand la crise a débuté nous étions à nos débuts et nous avions déjà des commandes qui n’ont pas pu être respectées à cause de l’absence des bouteilles », explique-t-elle. Mais les démarches administratives ont également mis un frein à la bonne marche de cette entreprise Camerounaise : « on a besoin que le gouvernement nous accompagne, au-delà des subventions que l’on ne refuse pas, il faudrait que le domaine soit règlementé parce qu’il n’y a pas de règlementation pour les Rhums au Cameroun. Nous voulons que les procédures pour l’obtention des autorisations, soient moins longues parce que dix mois c’est beaucoup trop pour l’obtention d’une vignette », conclut-elle. Le Rhum camerounais, tous les consommateurs peuvent s’en procurer en dehors des expositions aux Week-ends du Made In Cameroun, dans les rayons des supermarchés Carrefour un peu partout dans la ville de Douala.

Claude Elisabeth Eyenguè, stagiaire.

Afficher plus

Laisser un commentaire

Bouton retour en haut de la page