International

Les États-Unis préoccupés par la recrudescence des violences au Cameroun

Les États-Unis condamnent avec la plus grande fermeté l’enlèvement le 5 novembre dernier d’élèves et de membres du personnel de l’école secondaire presbytérienne de Nkwen près de Bamenda, au Cameroun.

Nous demandons le retour immédiat et en toute sécurité de ces élèves et membres du personnel auprès de leurs familles. Les États-Unis expriment leur vive inquiétude face à la crise anglophone qui se développe dans les régions du nord-ouest et du sud-ouest du Cameroun.

Lire aussi : Les élèves otages des sécessionnistes anglophones libérés

Nous appelons instamment à l’arrêt immédiat des attaques visant sans distinction les civils et des incendies de maisons par les forces gouvernementales camerounaises, ainsi que des attaques perpétrées par les séparatistes anglophones contre les forces de sécurité et les civils. L’intimidation systématique fondée sur l’appartenance ethnique et religieuse, y compris à Yaoundé et à Douala, doit cesser. En mémoire du missionnaire américain Charles Wesco et de tous ceux qui ont perdu la vie dans la crise anglophone, nous exhortons toutes les parties à mettre fin aux violences et à entamer un large dialogue de réconciliation sans condition préalable.

Département d’État des États-Unis
Bureau de la porte-parole
Déclaration de Heather Nauert, porte-parole
Le 6 novembre 2018


Commenter avec facebook

Tags
Afficher plus

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Fermer