Les ambassadeurs de l'unité, nom d'une promotion à l'Enam

C??est ainsi que se sont baptisés les 410 élèves en fin de formation militaire samedi dernier.Ils s??appellent Pierre Célestin Nyemeg Fils, Emmanuel Faï Yengo et Danielle Fokou. Ils forment le trio de tête du stage en préparation militaire supérieure (Pms) de la promotion « Cinquantenaire de la Réunification ». Cette promotion 2012 de l??Ecole nationale d??Administration et de Magistrature (Enam), tous cycles, divisions et sections confondus, a reçu ses parchemins de fin de formation samedi au Génie

militaire de Douala, lieu où les stagiaires ont effectué six semaines de stage, depuis le 16 février dernier. La cérémonie a été un grand moment de retrouvailles pour les proches et amis, après 45 jours de séparation.
Nadine Mossenga s??est ainsi précipitée dans les bras de son père, alors qu??Ariane Yondo retrouvait avec joie sa mère. Des liens renoués avec le cocon familial qui ont fait oublier à ces deux jeunes femmes des épreuves d??endurance physique et mentale dont certains sont difficilement venus à bout, craquant parfois.Ce 31 mars était aussi l??occasion de découvrir les résultats dont la moyenne générale s??élève à 12,9 sur 20, avec un taux de réussite de 100%. Et de mettre un nom sur les visages des dix premiers élèves, parmi lesquels quatre femmes. Un groupe qui a reçu des certificats des mains des autorités administratives, des élus locaux et des forces de sécurité et de défense. Les 410 nouveaux officiers de réserve de l??armée camerounaise ont ainsi eu l??honneur de bénéficier de la première sortie officielle du gouverneur de la région du Littoral, Joseph Beti Assomo, 24 heures à peine après son installation. Autant de présences qui démontraient toute la place accordée à cette Pms.
Linus Toussaint Mendjana, directeur général de l??Enam, a d??ailleurs déclaré solennellement : « Tout élève de l??Enam qui ne subit pas les épreuves de la préparation militaire supérieure est un futur fonctionnaire fade et terne ».
Dans le même sens, Raoul Rodrigue Fouda Ngamboe, président de la promotion « Cinquantenaire de la Réunification », affirmait auparavant : « Cette formation nous a permis d??acquérir l??esprit de surpassement, l??abnégation au travail, l??ordre et la discipline. Des aptitudes et attitudes pour permettre à notre administration d??être plus performante ». Il ajoute : « Nous nous engageons à être les symboles et les bâtisseurs de notre nation. Nous luttons contre le tribalisme, la corruption, le trafic d??influence?? dans l??intérêt général. ??a a renforcé nos liens d??amitié, de solidarité, d??entraide et de partage. Nous sommes les ambassadeurs de l??unité ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *