Le Prof Franklin Nyamsi appelle à l’autonomie de l’Afrique face aux occidentaux

Franklin Nyamsi

Le professeur Franklin Nyamsi, éminent intellectuel camerounais, a récemment exprimé sa vision de l’autonomie de l’Afrique dans les affaires mondiales.

En réponse à la pression croissante exercée par certaines puissances sur le continent pour qu’il adopte une position plus hostile envers la Russie et la Chine, le professeur Nyamsi a exhorté les Africains à se souvenir de leur histoire et à ne pas laisser leurs relations internationales être dictées par les intérêts des autres.

Un Appel à la Conscience Historique

Le professeur Nyamsi a rappelé que l’Afrique a une histoire différente de celle des pays occidentaux en ce qui concerne ses relations avec la Russie et la Chine. Contrairement aux nations qui ont pratiqué l’esclavage, la colonisation et le néocolonialisme, et qui ont soutenu certains des dictateurs les plus oppressifs de l’Afrique, la Russie et la Chine n’ont pas le même passif historique sur le continent.

« Nous, Africains, n’avons pas les mêmes comptes à régler avec la Russie et la Chine que ceux qui ont pratiqué l’esclavage, la colonisation, le néocolonialisme et en soutenant les pires dictateurs de l’Afrique. Ne demandez pas aux Africains de détester des gens qui ne leurs ont rien fait de mal, » a déclaré le professeur.

Une Nouvelle Vision pour l’Afrique du 21ème siècle

Se référant à la célèbre citation du président Nelson Mandela, le professeur Nyamsi a réitéré l’idée que les Africains devraient déterminer leurs relations internationales en fonction de leurs propres intérêts, et non de ceux des autres.

« L’erreur que vous commettez c’est de penser que les Africains doivent déterminer leur relation internationale en fonction de vos intérêts! Vos ennemis ne sont pas nécessairement nos ennemis, » a-t-il affirmé.

Pour le professeur, l’Afrique du 21ème siècle ne se laissera pas dicter sa conduite par les humeurs des autres. Il appelle à un monde où chaque entité est libre de choisir ses amis et ses ennemis, où le respect mutuel est la norme. « Le monde sera meilleur de cette façon, » a-t-il conclu.

Dans un monde de plus en plus interconnecté, les paroles du professeur Nyamsi résonnent comme un appel à l’autonomie et à l’indépendance de l’Afrique dans le concert des nations. Une vision qu’il serait judicieux d’écouter.

Jean-Pierre Ngassa / 237online.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *